Netflix veut tourner les saisons 3 et 4 de Stranger Things à la suite

Le géant américain veut anticiper un maximum.

© Netflix

Sensation de l’été 2016, la série des frères Duffer a remis au goût du jour l’influence des années 1980, prolifiques en films d’horreur. Remportant un vif succès, tant critique que public, Stranger Things a surtout fait le bonheur des dirigeants de Netflix. Leur bébé sériel, nommé aux Emmy Awards cette année, leur a même fait prendre du recul concernant le potentiel de leurs shows, si l’on en croit The Hollywood Reporter. Cela semble étonnant quand on sait que le géant américain a annulé plusieurs bonnes séries, dont Sense8 pour ne pas la citer. Mais pour ses mastodontes, Netflix veut mettre toutes les chances de son côté afin de perpétuer son succès et satisfaire les fans.

Publicité

Après l’annonce de la confirmation d’une troisième saison, de fortes rumeurs concernant une potentielle quatrième fournée d’épisodes ont émergé. Et The Hollywood Reporter indique que Netflix souhaiterait tourner les saisons 3 et 4 à la suite. La raison est simple : les producteurs ne veulent pas que la transition adolescente de leurs jeunes acteurs, Millie Bobby Brown, Finn Wolfhard, Gaten Matarazzo et Caleb McLaughlin, n’empiète sur la cohérence du show. Une source du Hollywood Reporter aurait même déclaré : "À chaque fois que vous avez une série qui repose si fortement sur le charme d’enfants, vous voulez capturer ces moments."

Si cette demande se justifie, les frères Duffer et les producteurs Shawn Levy et Dan Cohen ont vite mis leur veto, expliquant qu’il serait impossible de tourner tous les épisodes aussi vite. L’équipe préfère écrire des intrigues en rapport avec l’âge de ses acteurs, ce qui implique des sauts dans le temps réalistes entre chaque saison. Mais avant de pouvoir découvrir les intrigues des futures saisons, nous avons la deuxième salve d’épisodes à savourer à partir du 27 octobre sur Netflix. Chaque chose en son temps, comme on dit.

Par Mégane Choquet, publié le 15/09/2017

Copié

Pour vous :