Une Nounou d'enfer : Fran Fine, cette fashionista avertie trop longtemps ignorée

Le compte Instagram @whatfranwore recense les looks 100 % haute couture de Fran Fine, de Marc Jacobs à John Galliano.

Publicité

Un temps reine du créneau pré-prime time sur M6, Fran Fine a su marquer toute une génération avec son attitude exubérante et son rire strident. Encore aujourd'hui, son mythique "Monsieur Sheffield" résonne dans nos oreilles. On était cependant loin de s'imaginer qu'à son époque, la fameuse Nounou d'enfer était une icône de la mode.

Là où certains voient un banal trench-coat Technicolor à la limite de la ringardise, d'autres reconnaissent une pièce vintage haute couture signée Nicole Miller. Parmi ces gens-là se trouve Shanae Brown, créatrice du compte Instagram @whatfranwore.

Suite à une découverte tardive de la sitcom dont elle est tombée raide dingue, Shanae se démène pour identifier les vêtements portés à l'écran par le personnage, allant des cardigans aux robes affriolantes. On est néanmoins en droit de se demander comment notre héroïne arrivait à dénicher ces tenues.

Publicité

Publicité

Si l'alter ego de Fran Drescher collectionnait les ensembles Thierry Mugler et Versace, ce n'était probablement pas avec son salaire de gardienne d'enfants. Ou peut-être que le richissime Monsieur Sheffield était son sugar daddy bien avant que ces deux-là ne finissent par se mettre ensemble ? Quoi qu'il en soit, ce ne sont pas toutes les baby-sitters qui peuvent se permettre d'allier un crop top basique avec une paire de jeans Christian Lacroix.

Toutes ces tenues excentriques étaient en totale adéquation avec le caractère du personnage, très extraverti et over the top. D'ailleurs, Vogue US nous le rappelait en juin dernier. Dans une interview pour i-D, la jeune instagrammeuse admet passer parfois jusqu'à 34 heures afin de retrouver le créateur des innombrables looks 90's de Fran.

"Fran Fine portait également beaucoup de tenues que les Supermodels des années 1990 affichaient sur les podiums. [...] Elle portait fièrement des robes et jupes courtes, des motifs très tape-à-l'œil, et ne se laissait pas polluer par ce que les gens pensaient de ce style de dingue."

Publicité

Fran Fine, modèle précurseur de l'émancipation féminine ? Pourquoi pas. En autant de saisons à l'antenne, elle est bien en droit de réclamer enfin le titre d'impératrice de la mode aux autres it girls de l'Upper East Side. C'est Carrie Bradshaw et ses escarpins Manolo Blahnik qui vont faire la gueule.

Par Florian Ques, publié le 20/10/2016

Copié

Pour vous :