La carte évolue dans le nouveau générique de Game of Thrones

Exit Meereen et Dorne, la nouvelle saison de Game of Thrones nous emmène dans d’autres contrées.

La série made in HBO est revenue sur nos écrans le 16 juillet pour notre plus grand bonheur, après plus d’un an d’attente. Le season premiere prometteur, devenu l’épisode le plus tweeté de tous les temps, a rassemblé plus de 16 millions de téléspectateurs, impatients de découvrir les nouvelles aventures de nos héros au royaume des Sept Couronnes. Avec une scène d’ouverture transcendante et un caméo d’Ed Sheeran qui interpelle, ce premier épisode nous a foutu des frissons dès les premières notes du générique, comme d’habitude.

Publicité

Et qui dit nouvelle saison dit nouveau générique. Rappelons que celui-ci fait état des différents territoires du royaume des Sept Couronnes, à travers une projection cartographique, mise en scène de manière constructive. Les nombreux travellings de la caméra intensifient la grandeur du royaume et nous plongent dans les méandres de ces contrées atypiques. Pour la première fois de toute l’histoire de la série, la carte du générique n’indique aucune contrée d’Essos, mais donne de nombreux indices sur les intrigues à venir, en pointant les régions à risque cette saison. Comprenez, les endroits où ça va péter.

De Peyredragon à Villevieille, des lieux stratégiques contre les Marcheurs blancs

villevieille-got

© HBO

Alors que les contrées principales, telles que Port-Réal, Winterfell ou le Mur, subsistent dans ce nouveau générique, d’autres réapparaissent. C’est le cas de Peyredragon, que l’on a vu pour la dernière fois en saison 4, lorsque Stannis Baratheon reconstruisait son armée. Cette fois-ci, c’est Daenerys, accompagnée de toute sa flotte, qui foule le sable de ses terres natales, renouant avec ses racines avant d’élaborer son plan de bataille. Cette contrée importante, à la fois pour la Reine des dragons et pour ceux qui luttent contre les Marcheurs blancs, arrive en deuxième position dans le générique, derrière Port-Réal.

Publicité

Pourtant, les territoires précédemment foulés par Daenerys, comme Dorne, Meereen ou Vaes Dothrak fermaient quasiment toujours la marche de l’ouverture de Game of Thrones, comme l’a remarqué Vulture. Il se pourrait donc que ce choix marque l’entrée de la Reine des dragons à Westeros en lui accordant une place particulière sur l’échiquier politique et, ici, cartographique. En effet, cette septième saison voit ses personnages principaux plus proches que jamais, avant les grandes batailles qui s’annoncent.

Enfin, la première apparition de Villevieille dans le générique fait sensation, donnant toute son importance à Sam, l’ami fidèle du bâtard du Nord. Le Mestre en devenir y effectue un apprentissage des plus retors. Par ailleurs, un petit élément caché, qui a de quoi faire sourire, rend le travail des Mestres prodigieux. En effet, lorsque la caméra recule de Villevieille, alors que la haute tour prend forme, on aperçoit une version miniature de la carte du royaume, celle-ci ayant été supposément créée par les Mestres.

Avec ces changements dans le générique de Game of Thrones, on comprend que l’étau se resserre pour nos personnages, qui n’ont jamais été aussi proches dans le royaume. L’importance de Peyredragon et Villevieille augure une future rencontre entre Jon Snow et Daenerys, afin d’utiliser le verredragon caché sur l’île natale de la jeune Targaryen. Cette arme redoutable serait le seul moyen de tuer les Marcheurs blancs, mais peut-être aussi de soigner la greyscale, dont était atteinte Shireen Baratheon. Cette même maladie rocheuse qui touche en ce moment Jorah Mormont, amoureux secret de Daenerys et caché à Villevieille, où se trouve Sam. Vous l’aurez compris, tout est lié dans la série d’heroic fantasy et ce nouveau générique nous le prouve une nouvelle fois.

Publicité

La nouvelle saison de Game of Thrones est en cours de diffusion sur HBO et sur OCS City en France.

Par Mégane Choquet, publié le 19/07/2017

Copié

Pour vous :