On a classé les 10 méchants les plus badass de l'univers Dragon Ball

De Raditz à Boo, en passant par le démon Piccolo ou encore Dabra, voici les plus gros fumiers sans scrupules qui ont mené la vie dure à Gokû, classés selon leur taux de fils de puterie (et non leur réelle puissance).

classementdbz

Ce qu'entend tout fan de Dragon Ball dans son quotidien – après "Kamé Hamé Ha" – c'est bien l'expression "Oh non, le FDP !". En fait, il prononce de lui-même cette injure quand il voit l'un de ses héros tomber au combat. Cela vous est probablement déjà arrivé lorsque Freezer explose Krilin, quand Son Gokû se sacrifie pour téléporter Cell – ou encore "Oh non, les FDP" lors de votre premier regard sur les dessins de Dragon Ball Super, officieusement réalisés par les stagiaires de la Toei.

Publicité

Alors que la première saison de l'arc Dragon Ball Super s'apprête à sortir en France sur Toonami, rien ne vaut une bonne piqûre de rappel des plus gros fumiers de la saga. Bien entendu, les personnages tirés des films, des OAV et de Dragon Ball GT ne seront pas comptabilisés, vu que ce sont tous des gros FDP inexistants dans le canon principal.

#10 Raditz et Nappa

napparaditz

Les deux gros débilos venus avec Vegeta pour buter Gokû méritent tout juste d'être dans ce classement. Ça passe limite pour ce gros lourdaud de Nappa, d'autant plus que Raditz a au moins eu le luxe de crever par le "Makanko Sappo" ultra stylé de Piccolo.

Publicité

Le duo reste bien connu pour être une paire de petits filous qui n'hésite pas à poignarder les autres dans le dos. Quant à Raditz, il a choisi les pires noms d'attaques ever, s'amusant à les désigner selon les jours de la semaine. C'est bien gros, t'auras au moins retenu un truc de la petite section de maternelle.

Taux de fils de puterie : 10 % (5 % pour Nappa parce qu'il a la tronche du mec qui sent la transpi' à 10 mètres).

Attaques de gros FDP : "Double Sunday" pour Raditz et "Bomber DX" pour Nappa.

Publicité

Vaincus par : Piccolo et Vegeta.

#9 Le démon Piccolo

piccolo

C'est peut-être l'un des premiers vrais FDP introduit dans l'univers de Dragon Ball. Le démon Piccolo a mené la vie dure à Gokû alors qu'il était enfant, jusqu'à devenir le gentil parrain de Pan dans Dragon Ball Super. Dure vie pour un mec de Namek.

Publicité

Le démon Piccolo avait la fâcheuse habitude de balancer des lasers avec ses yeux ou de littéralement déglutir des œufs de monstres guère ragoûtants. Cette tendance sado-maso devait lui provoquer de bonnes crises d'estomac, des séances intenses de diarrhée et expliquer son irritabilité constante. Heureusement, Gokû réglera radicalement le problème : un bon vieux trou dans le bide avec coup de tête à la Zizou comme remède.

Taux de fils de puterie : 15 % parce qu'il est quand même sacrément dégueulasse.

Attaque de gros FDP : "Kosengan".

Vaincu par : Gokû.

#8 C-17 et C-18

cyborgs17

Quand les androïdes menés par le Dr Gero ont débarqué sur Terre, on pensait qu'ils étaient les plus gros connards de Dragon Ball Z. Même s'ils trimballaient ce grand benêt de C-16, incapable de faire le moindre mal à une mouche.

Cette bande de bras cassés aura surtout servi à nourrir et décupler la puissance de Cell. GG les potes ! Heureusement, les deux partenaires ont finalement retrouvé un peu d'humanité – même si C-18 a fait le pire choix possible : épouser ce fragile de Krilin.

Taux de fils de puterie : "These violent delights have violent ends." Merde, on s'est pas trompés de série ?

Attaques de gros FDP : "Full Power Energy Ball" pour C-17 et "Infinity Bullet" pour C-18.

Vaincus par : Cell (puis Trunks du futur dans la timeline alternative).

#7 Babidi et Dabra

dabrababidi

Quel enfoiré, ce Babidi. Il est la cause de nombreux problèmes, et on l'a détesté de toutes nos forces tant le machiavélisme de son esprit était si grand qu'il traversait limite l'écran pour nous retourner le cerveau. Majin Boo n'aurait jamais existé sans lui.

Et son chien de Dabra, roi des Démons, le plus swag des enfers, à la magie aussi dévastatrice que son bouc... c'est-à-dire maîtrisable, non sans égratignures. Heureusement qu'il finira par se repentir au Paradis, lui qui avait tenté de se retourner contre un Babidi finalement heureux de sa mort, en gros FDP qu'il est.

Taux de fils de puterie :  40 % pour la demi-portion Babidi, 30 % pour Dabra parce qu'au fond, c'est un mec bien.

Attaques de gros FDP : "Manipulation Sorcery" pour Babidi et la "Lance démoniaque" pour Dabra.

Vaincus par : Boo.

#6 Zamasu et Black Gokû

zamasu

Niveau duo de FDP, celui-ci en tient une couche. Déjà parce qu'il n'y a que les Elfes du Seigneur des anneaux pour avoir des oreilles aussi pointues. Ensuite, parce qu'un Super Saiyan Rose... Non mais sérieux, rose ?! Ok c'est pas des rigolos, surtout quand Black Gokû élimine Bulma devant son fils. Ou quand il supprime toute la famille de Gokû. Ou quand il massacre des humains sans une once de remords... Ouais mais rose quoi ! Et puis, on l'assume, on va jouer aux gros puristes en les classant aussi bas.

Ces gros FDP ont en plus réussi un tour de force magistral dans Dragon Ball Super : poser une intrigue faite de multiples timelines plus compliquée à déchiffrer que celles de Lost ou de Westworld. Certains ont bien essayé d'assembler les nombreuses pièces du puzzle mais, sérieusement, vous y comprenez quelque chose, vous ?

Taux de fils de puterie : 50 % (surtout par rapport à ce qu'on pense avoir compris de leur intrigue temporelle).

Attaques de gros FDP : "Aura Slide" pour les deux.

Vaincus par : Zen'ô et Beerus pour Zamasu dans une timeline alternative

#5 Majin Vegeta

majinvegeta

Plus badass dans l'attitude et sournois dans l'esprit, il n'y a pas. Musculature développée, air agressif, double personnalité ravageuse... le soldat majin le plus puissant de l'univers était prêt à tout pour atteindre son but. À TOUT.

Quand t'as un mec aussi torturé, ne maîtrisant que la moitié de son âme, passé par l'enfer pour subir mille et une souffrances et assouvir une soif de chaos diaboliquement retrouvée, afin de faire régner la terreur –avec une haine qui se voit dans la taille des veines qui jaillissent de ses bras et son crâne frappé du "M" de Babidi –, avec comme seul but de dominer le monde en exterminant un à un les Terriens, sans aucune pitié : tu ne peux que trembler... et admirer la violence et l'assurance du mec.

Taux de fils de puterie : 65 %, au lieu des 50 % qu'il a bien tenté de nous faire gober.

Attaque de FDP : "Final Explosion".

Vaincu par : lui-même, le con.

#4 Beerus

beerus

Le dieu de la destruction de l'Univers 7 avait de quoi prétendre au titre de plus grand FDP de Dragon Ball. Malheureusement, son insatiable appétit de pouvoir et la fâcheuse habitude de Whis à calmer Beerus changent la donne.

Bon, quand il s'énerve, ça rigole moins, Zamasu en sait quelque chose. Mais l'irritable Beerus a tendance à se reposer sur ses lauriers et Gokû finira sûrement par le vaincre si ça continue, dans une version Super Saiyan God Super Saiyan 3 Kaiô-Ken x10. Ou alors il empoisonnera ses soupes de ramen instantanées, au choix.

Taux de fils de puterie : 70 % parce que Univers 7 x 10 = 70, donc démerdez-vous avec ça.

Attaque de gros FDP : "Sphere of Destruction".

Vaincu par : personne : c'est un foutu dieu de la destruction.

#3 Cell

cell

Il aurait pu être numéro 1, tant il a traumatisé bon nombre de gamins fragiles. Mais Cell a une particularité : avoir séduit ces mêmes mômes au point de devenir leur méchant préféré, figure charismatique idolâtrée. L'ennemi juré de Son Gokû, à deux doigts d'anéantir la Terre, a fait frissonner le clan des Saïyens à lui tout seul... ou presque, accompagné un temps de ses redoutables Cell Juniors. De vraies pestes.

Les cyborgs d'abord, puis Vegeta, Gokû, Son Gohan, Trunks se sont cassé les dents en l'affrontant. Fort de muscles surdéveloppés et de l'énergie d'un Super Saiyan, Cell a tout détruit ou presque sur son passage, brisant la planète de Kaïô et volant les âmes de Maître Kaïô, Bubbles et du grand Son Gokû. Son fils, Son Gohan, en perd même un bras, mais finit par l'achever avec l'aide de son père, après l'une des batailles les plus longues de Dragon Ball Z, qui aura eu raison de Trunks.

Taux de fils de puterie : 100 % - 15 % de cellules mortes = 85 %.

Attaque de gros FDP : "Autodestruction".

Vaincu par : Son Gohan.

#2 Freezer

freezer

Freezer, pseudo-tyran de l'univers, est devenu un véritable FDP au moment où il a évité le Kienzan de Krilin, pour ensuite le faire exploser en mille morceaux. Heureusement, ce gros lézard bipède a perdu des points en révélant la force surhumaine de Gokû, celle du Super Saiyan.

Sans mauvais jeu de mots, on n'a jamais vu une queue frétiller aussi longtemps. Non mais sans déconner, vous avez déjà vu un méchant revenir trois fois à la vie ? Pire, dans l'arc sur sa résurrection, l'extraterrestre a même eu le temps de se prendre une petite "golden shower" façon Donald Trump.

Taux de fils de puterie : 90 %.

Attaque de gros FDP : "Death Cannon".

Vaincu par : Gokû, puis Trunks du futur, puis Vegeta.

#1 Kid Buu

Kid Majin Buu

Kid Buu est la forme la plus pure et la plus rude de Majin Buu. Le regard perçant, il est prêt à s'autodétruire pour anéantir la Terre et n'a que deux choses en tête : "Me Buu. Kill you !" Plus badass que le plus badass de tes méchants... une seule et petite attaque de Ki lui suffit à faire exploser la planète. 

Et il en a tué du beau monde, ce bâtard. Son Gohan, Son Goten, Trunks, Piccolo, Ten Shin Han... font partie de ses victimes. Seul un "Genki Dama" de Gokû, réalisé grâce à la force des Terriens et devant les yeux d'un Vegeta bien affaibli, aura raison de lui.

Taux de fils de puterie : 95 % (les 5 autres pour cent sont retirés pour excès d'hystérie).

Attaque de gros FDP : "Vanishing Beam".

Vaincu par : Gokû.

Bonus : Broly, le guerrier millénaire

Ok, vu qu'on est aussi des gros FDP et qu'on aime bien les plaisirs coupables, on s'est senti obligé de mettre cet inoubliable guerrier millénaire plein de muscles appelé Broly dans la liste. Même s'il appartient à l'univers hors-canon. Pourquoi ? Parce que c'est Broly. Et alors, qu'est-ce que tu vas faire contre un FUCKING "KAMÉ HAMÉ HA" DANS TA TRONCHE ?!

Par Adrien Delage et Rachid Majdoub, publié le 16/01/2017

Copié

Pour vous :