On t'a vu : Jessica Chastain frôler la mort dans Veronica Mars

Vêtue d'un haut à fleurs digne de la pire collection de Desigual, la star de Miss Sloane a cotôyé Kristen Bell pour ses débuts télé.

chastain-feat

Il faut un début à tout, et Jessica Chastain ne va certainement pas contredire cet adage. Après un bref passage aux Urgences de George Clooney, la rouquine préférée du cinéma s'est autorisée un aller-retour sous le soleil californien de Veronica Mars. Pour ses premiers pas devant la caméra, elle se paie quand même une série qui a de la gueule. Ce n'est pas le cas de tout le monde, pas vrai Ryan Gosling ?

Publicité

Bad trip à Neptune

Publicité

2003. Fraîchement diplômée de la prestigieuse école de Juilliard, Jessica Chastain est alors âgée de 26 ans et plus que jamais prête à conquérir Hollywood. Néanmoins, trouver sa place n'est pas chose facile. Avec sa plastique peu conventionnelle (les cheveux roux n'ont pas toujours été in), la jeune comédienne rame. Enchaînant les auditions, dont la plupart se soldent par un échec, elle est finalement castée dans un projet de remake du soap-opera Dark Shadows. Pas de bol, le pilote ne séduit pas et finit à la poubelle.

Mais la jeune Jessica est persistante et ne se démonte pas. Comme bon nombre de ses pairs hollywoodiens, elle n'a d'autre choix que de décrocher des rôles de guests sur la petite lucarne. En 2004, c'est la discrète Veronica Mars qui l'accueille à bras ouverts. Dans le septième épisode de sa saison inaugurale, Chastain devient la voisine de l'héroïne éponyme du show. Plus exactement, elle prête ses traits à Sarah Williams, une jeune femme enceinte avec qui Veronica s'entend très bien. La preuve, on apprend qu'elle lui a refilé son album de Snow Patrol. Si ce n'est pas une preuve d'amitié...

chastain2

Publicité

En dépit d'un fil rouge tout au long de la saison, Veronica Mars conserve un format procédural. Pour ce nouveau chapitre des aventures de l'apprentie détective, son cas de la semaine, c'est Jessica Chastain. Cette dernière disparaît du jour au lendemain, et c'est à Kristen Bell de mener l'enquête. Comme rien ne résiste à la tenace Veronica, elle parvient à l'issue de l'épisode à retrouver sa trace mais les motifs de sa disparition (complètement volontaire) demeurent flous.

Flous, jusqu'à la scène finale. Alors qu'elle est en train de dîner avec son papa chéri, Veronica entend sa fameuse voisine du dessus en train de se prendre la tête avec ses parents. Tout devient alors évident : l'enfant que Sarah porte dans son ventre est le fruit d'un viol. La rouquine s'était fait abuser par son beau-père, lequel l'a mise en cloque et n'a jamais fait face aux conséquences. Alors qu'une Jessica Chastain remontée brandit un flingue pour régler ses comptes une bonne fois pour toutes, elle se fait désarmer par son violeur.

Heureusement, le génialissime Keith Mars n'est jamais loin et parvient à tirer dans l'épaule de son assaillant avant qu'il ne soit trop tard. Après ça, le personnage de Sarah rejoint la liste des abonnés absents de Neptune, n'apparaissant plus dans la série. En somme, une storyline émotionnellement pesante qui représente un début fort pour la carrière de la comédienne.

Publicité

Un tremplin non négligeable

"J'ai joué beaucoup de filles qui avaient quelque chose qui n'allait pas. Elles pouvaient avoir été victimes d'un horrible incident. Ou bien elles étaient folles", confie la star dans une interview pour The Independent. En effet, quand on jette un vif coup d'œil à sa filmographie, il y a peu de place accordée aux rôles comiques ou décalés. Son personnage torturé dans Veronica Mars n'était donc que le commencement d'une tendance inépuisable pour l'actrice. Les années suivant son court séjour à Neptune, Jessica reste fidèle au petit écran et accumule les rôles mineurs dans des fictions méconnues, de Juste Cause à The Evidence.

L'année 2011 signe la rupture déchirante entre la télévision et Jessica Chastain. En collaborant avec la mégastar Brad Pitt et le réalisateur incontournable Terrence Malick pour The Tree of Life, l'actrice voit sa carrière décoller comme jamais auparavant. Depuis, elle compte à son actif bon nombre de longs-métrages remarqués (The Help, Zero Dark Thirty) et encore davantage de récompenses. Sa montée en puissance n'est clairement pas achevée avec une flopée de projets ciné alléchants, à l'instar de Miss Sloane, à découvrir dans les salles obscures françaises le 8 mars prochain.

Par Florian Ques, publié le 02/02/2017

Copié

Pour vous :