On t’a vu : Pedro Pascal entrer à la fac avec Buffy

Avant de traquer Pablo Escobar dans Narcos, et de se faire exploser le crâne par la montagne dans Game of Thrones, Pedro Pascal était… Eddie.

© The WB / © Netflix

Après des années au lycée de Sunnydale plutôt mouvementées, il était plus que temps pour notre Scooby Gang d’aller de l’avant. Ahhh la fac ! C’est la liberté, le début de l’indépendance, tout ce savoir qui nous tend les bras et les fêtes de campus trop arrosées pour tout oublier aussi sec. C’est excitant, bien sûr, mais même pour les plus fort·e·s d’entre nous, c’est aussi une méga pression.

Publicité

Buffy Summers a eu beau sauver le monde un nombre incalculable de fois en trois ans, ce premier épisode de la saison 4, baptisé "The Freshman", va représenter l’un de ses plus grands défis ! L’arrivée à l’université, pour elle, c’est plus terrifiant que n’importe lequel des vampires qu’elle a déjà dézingués. Un sentiment que ne partage évidemment pas Willow, trop excitée à l’idée de s’imprégner du doux parfum de la connaissance. Pour elle, c’est un nouveau départ.

Un allié dans la nuit

La Tueuse, elle, se demande bien ce qu’elle fout là. C’est dans les couloirs du campus qu’elle fait la connaissance d’Eddie, un petit nouveau (comme elle) complètement paumé (comme elle). À l’époque, personne ne connaissait son visage, mais rétrospectivement, on se dit qu’on a déjà vu cette trogne quelque part… Il s’agit de Pedro Pascal, qui se faisait encore appeler Pedro Balmaceda à l’époque.

Publicité

L’acteur s’est depuis fait remarquer dans Game of Thrones, dans la peau du prince Oberyn Martell. Une performance qui n’est pas passée inaperçue, d’abord grâce son charisme et les mœurs libérées de ce personnage, mais aussi et surtout à cause de sa mort aussi traumatisante pour Ellaria Sand que pour nous. On a ensuite pu le voir jouer l’agent de la DEA Javier Peña lancé aux trousses de Pablo Escobar dans Narcos, et, plus récemment, il incarnait l’espion Whiskey dans Kingsman : Le Cercle d’or.

Eddie a les crocs

Dans cet épisode 1 de la saison 4, qui résume brillamment tout le paradoxe qu’est la destinée de Buffy, notre héroïne se lie rapidement d’amitié avec Eddie, en qui elle voit un allié dans l’expérience flippante qu’est l’entrée à l’université. Ironiquement, celui-ci deviendra rapidement un ennemi à abattre. Le pauvre étudiant se frottera bien malgré lui à un gang de vampires qui sévit sur le campus, et sera transformé.

Publicité

Buffy, qui tombe sur lui un peu plus tard dans l’épisode, n’a d’autre choix que de le réduire en poussière. Toute la cruauté de sa mission et la vie schizophrène qu’elle doit mener se manifestent dans cette relation amicale mais fugace. Le moment venu, quand les canines sont de sortie, notre brave Buffy n’a plus le droit d’être paumée, ni d’avoir de regrets. Un coup de pieu dans le cœur, et c’est réglé.

Par Delphine Rivet, publié le 24/04/2018

Pour vous :