On t’a vue : Sarah Paulson jouer la sœur casse-pieds de Lynette dans Desperate Housewives

Avant de devenir un membre incontournable de la Murphy Family, Sarah Paulson a enchaîné les séries, dont Desperate Housewives. Dans la peau de la sœur de Lynette, elle vient réconforter la mère au foyer mais surtout lui taper sur les nerfs.

Avant l’explosion de sa carrière grâce à American Horror Story, Sarah Paulson a enchaîné les apparitions dans des pièces de théâtre, des comédies et des séries, comme New York police judiciaire et Deadwood. Elle croisera même Ryan Murphy une première fois pour une performance remarquée dans la géniale Nip/Tuck qui lui permettra de décrocher par la suite des rôles dans deux grandes séries made in ABC, Grey’s Anatomy et Desperate Housewives. Elle s’est invitée par deux fois dans le show de Marc Cherry pour y interpréter Lydia Lindquist, la sœur de Lynette Scavo.

Publicité

Le boulet de la famille

Publicité

© ABC

L’actrice américaine débarque à Wisteria Lane pour la première fois dans le septième épisode de la quatrième saison au moment où Lynette est à bout. La mère de famille vient de battre son cancer grâce au soutien de sa mère Stella, qui est venue habiter chez les Scavo. Mais le passé d’alcoolique de Stella refait surface, ramenant avec lui ses mauvaises habitudes. La mère de Lynette prend trop ses aises chez les Scavo au point de se bourrer la gueule et de ramener des hommes tous les soirs. Lynette va alors appeler sa sœur Lydia pour un petit dîner en famille dans l’espoir de lui refourguer son boulet.

Grâce à sa détermination, elle arrive à ses fins, mais Lydia fait appel à leur sœur Lucy pour ramener Stella chez les Scavo. S’ensuit alors une énorme dispute entre les trois femmes qui se remémorent les cauchemars de leur enfance avec une mère absente et toxicomane. C’est d’ailleurs Lynette qui s’est occupée de tout et elle, qui a plus ou moins pardonné à sa mère, a du mal à comprendre le comportement de ses sœurs. Finalement, elle les vire de chez elle en leur sommant de ne plus revenir avant un bon moment. De son côté, Stella, qui a entendu toute la conversation, prend la décision de s’en aller de chez Lynette et de ne plus être un fardeau pour elle.

Publicité

Des années après cet incident, Lydia fait un retour remarqué en saison 8, épisode 3, en se pointant à Wisteria Lane avec son fiancé Rashi, accro à la méditation et à l’alimentation bio. Pour une fois, ce n’est pas Lynette qui va prendre soin de Lydia mais l’inverse. En effet, Lynette est séparée de Tom et Lydia arrive toute pimpante avec une bouteille de vin et de la crème glacée pour préparer une petite soirée entre filles. Ça tombe bien, Renee est dans les parages, même si cette dernière n’a pas la moindre affection pour Lydia qu’elle considère comme un désastre ambulant.

Lynette se rend compte que sa sœur a changé et qu’elle est devenue une baba cool de l’amour, ce qui l’horripile un peu. Évidemment, les deux sœurs vont se disputer et s’avouer qu’elles sont jalouses l’une de l’autre depuis qu’elles sont petites. Lydia, qui a toujours été considérée comme le vilain petit canard de la famille, balance à Lynette qu’elle est bien contente d’étaler son bonheur et qu’elle prend un malin plaisir à la voir souffrir pour une fois. Mais Rashi surprend leur conversation et s’en va aussitôt, abandonnant Lydia. Finalement, Lynette réussit à convaincre Rashi de se rabibocher avec sa fiancée et les deux sœurs se rapprochent un peu plus.

Une actrice aux multiples facettes

© FX

Publicité

Depuis son passage dans Desperate Housewives, Sarah Paulson a enchaîné les projets sériels grâce à Ryan Murphy qui a fait d’elle l’une de ses muses. Elle a en effet joué dans toutes les saisons d’American Horror Story, Feud et American Crime Story. Ses performances diversifiées dans les œuvres du showrunner l’ont révélée aux yeux du public et de la critique. Ryan Murphy a permis à Sarah Paulson d’interpréter des rôles très différents – et parfois plusieurs par saison –, de la médium au monstre à deux têtes en passant par la patiente d’un asile, qui lui ont permis de montrer à tous l’étendue de son talent.

Elle remporte enfin un Emmy Award en 2016, après des années de nomination, pour son interprétation dans American Crime Story : l’affaire O.J. Simpson, ainsi qu’un Golden Globe. Si Sarah Paulson s’est concentrée sur sa carrière télévisuelle, toujours à l’affût des bons projets, elle conquiert doucement mais sûrement le monde du cinéma, en jouant notamment au côté de Cate Blanchett dans le film Carol de Todd Haynes, sorti en 2015. Cette année, elle revient en force en tournant dans deux longs-métrages très attendus, The Post de Steven Spielberg et Ocean’s Eight de Gary Ross. Surtout, on a le plaisir de la retrouver dans la nouvelle saison d’American Horror Story, centrée sur les sectes, les clowns et les phobies, qui a débuté hier soir sur FX aux États-Unis.

Par Mégane Choquet, publié le 06/09/2017

Copié

Pour vous :