Game of Thrones : Pilou Asbæk en dit plus sur son personnage machiavélique, Euron Greyjoy

Le personnage de Pilou n’est pas tout doux.

© HBO

Le second épisode de la septième saison de Game of Thrones, diffusé ce dimanche 23 juillet, nous a donné un aperçu explosif de la personnalité du nouveau supervilain de la série, Euron Greyjoy. Après avoir rendu visite à Cersei à Port-Réal, lui promettant un cadeau exceptionnel en échange de sa main, il part à la rencontre de Yara et Theon avec son énorme armada. Mettant tout à feu et à sang, Euron se jette sur la flotte de sa nièce et la capture, ne laissant d’autres choix à Theon que de s’enfuir, sous les rires sadiques de son oncle.

Publicité

Pilou Asbæk, qui interprète Euron Greyjoy, avait déjà promis aux fans de la série qu’il serait pire que Ramsay Bolton, le faisant passer pour un petit joueur. S’il a fait des débuts prometteurs dans l’intrigue, on attend quand même de découvrir la suite de la saison avant de pouvoir élever son personnage au même rang de cruauté et de machiavélisme que le psychopathe Bolton. Bien différent de la saison dernière, Euron a mis le paquet avec cette première bataille en mer monstrueuse, laissant présager d’autres combats tout aussi sanglants. Son interprète s’est d’ailleurs confié à Variety sur sa personnalité :

"Je l’ai toujours considéré comme un comédien. Il n’avait pas le même comportement sur le pont que dans la salle du trône, ni même à la cérémonie de couronnement. Pour moi, il fait partie de ces sociopathes qui peuvent évoluer. Il s’adapte à toutes les situations. C’est un survivant. On peut dire qu’il a fallu actualiser ses costumes."

Publicité

C’est vrai qu’entre la saison 6 et celle que nous découvrons actuellement, le style vestimentaire de Euron Greyjoy a pris un tournant plus sauvage, tout en cuir. S’il a pu s’investir dans le changement de costumes avec les stylistes de la série, l’interprète du beau parleur sanguinaire s’est aussi donné à fond dans la scène de la bataille en mer du deuxième épisode, vivant un rêve de gosse :

"Je suis comme un enfant dans une boutique de bonbons. 'Combien de gens vais-je tuer aujourd’hui ? 25 ? Sérieux ? D’accord, super, allons-y.' C’est drôle, et je prends du plaisir à jouer. Je me sens complètement libre en étant Euron. Je ne ressens aucune limite. Avec Euron, ça ressemble à : 'Faisons plus de regards fous, faisons-le plus maniaque, plus violent et féroce'. Jusqu’au jour où Dan et David [Weiss et Benioff, showrunners] me tueront."

Pilou Asbæk ne semble pas se faire trop d’illusions quant à l’avenir de son personnage dans la série, les deux autres méchants qui l’ont précédé, Joffrey Baratheon et Ramsay Bolton, ayant été tués dans d’atroces souffrances, pour notre plus grand plaisir. L’acteur danois imagine son personnage profiter de la vie jusqu’au bout, tuant quelques ennemis au passage, avant de trépasser de manière spectaculaire – du moins il l’espère. En attendant le jour de sa mort, qu’on veut sanglante, il nous reste encore cinq petits épisodes pour mieux connaître Euron Greyjoy et ses véritables intentions, envers Cersei notamment. 

Publicité

Par Mégane Choquet, publié le 27/07/2017

Copié

Pour vous :