Avec Possible Worlds, la série documentaire "Cosmos" se penchera sur la vie extraterrestre

La nouvelle saison de la série cosmique présentée par Neil deGrasse Tyson parlera vie extraterrestre, colonisation spatiale et "réalités paradoxales".

Il y a quatre ans, la résurrection de l’iconique série documentaire Cosmos, qui voyait l’astrophysicien Neil DeGrasse Tyson enfiler le costume de vulgarisateur jadis porté avec élégance par son illustre aîné Carl Sagan, nous rappelait que parfois, aussi étrange que cela puisse paraître, un reboot de série peut aussi donner d’excellents résultats – on vous rassure, ça reste exceptionnel. On s’était donc délecté de ces séquences planétaires somptueuses, portés par la voix tranquille de l’astrophysicien, sans voir le temps passer, sandwich à la main, ingurgitant tranquillement l’histoire du Système solaire. Bonne nouvelle pour les gastronomes et les fans d’astrophysique : l’année prochaine, Cosmos reviendra sur les écrans avec Possible Worlds, une nouvelle saison tournée vers les frontières de la connaissance.

Publicité

Au début de l’année, la Fox nous offrait le plus bref des aperçus de la saison à venir, nous laissant complètement sur notre faim. Quelques mois plus tard, la chaîne a dévoilé une authentique bande-annonce, et Possible Worlds s’annonce dépaysante pour les explorateurs de la science traditionnelle. Contrairement à la série originelle et à son reboot, cette nouvelle saison s’ancrera fermement dans le spéculatif, nous promettant de réfléchir sur les possibilités de la vie extraterrestre, de nous faire rêver à des plans de colonisation du système solaire et poussant la science jusque dans les retranchements hypothétiques des "réalités paradoxales" – sans franchir, espérons-le, la poreuse frontière du WTF scientifique.

D’autre part, nous apprend la chaîne, Possible Worlds reliera de nouveau l’infiniment grand à l’infiniment petit (une thèse au cœur du programme originel) en s’intéressant, par exemple, au fonctionnement des ailes d’un papillon. Enfin, le show fera clairement dans le meta et l’hagiographique en revenant sur la jeunesse de… Carl Sagan, le génial vulgarisateur d’astrophysique qui officia comme premier animateur de la série. Bref, ça sort au printemps 2019 – toujours pas de date précise à ce stade – et c’est une bonne nouvelle pour la science, surtout outre-Atlantique. Vivement qu’on embarque dans le vaisseau oblong de Neil DeGrasse Tyson.

Par Thibault Prévost, publié le 24/07/2018

Copié

Pour vous :