Pretty Little Liars nous sort du réchauffé à l’aube de son series finale

Nos jolies petites menteuses vont bientôt nous quitter, et le dernier épisode diffusé ne laisse pas vraiment entrevoir un final digne de ce nom. Attention, spoilers.

ariap

© Freeform

Mardi 13 juin a été diffusé l’épisode 18 "Choose or Lose" de la saison 7B de Pretty Little Liars. Et justement, les scénaristes auraient dû "choisir" une direction originale plutôt que de nous "perdre" avec du vu et du revu. Même si la série relève plus désormais du hate-watching que du plaisir coupable, on ne peut s’empêcher d’espérer une conclusion satisfaisante. Quand on suit un show depuis plusieurs années, la moindre des choses est d’avoir droit à un series finale à la hauteur.

Publicité

Mais alors que la seconde moitié de la saison 7 prenait des directions un peu plus intéressantes, le dix-huitième épisode a ruiné le peu de bonnes choses et de risques qu’avaient pris les showrunners dans l’écriture de cet ultime chapitre. Certains personnages sont faussement approfondis quand d’autres tournent clairement en rond. Et c’est bien dommage.

La face cachée d’Aria

ariapll

© Freeform

Enfin, un peu d’action et de profondeur pour le personnage interprété par Lucy Hale ! Depuis quelque temps, Aria devait gérer plusieurs problèmes. En premier lieu, son couple avec Ezra, mis en danger par le retour inespéré de son ancien amour Nicole. Alors en pleins préparatifs de mariage, Aria prouve qu’elle a mûri et que ses réactions de gamine sont loin derrière elles. Prenant énormément de recul face à la situation, elle laisse Ezra gérer son traumatisme et revenir plus investi que jamais dans l’organisation du mariage. Seulement, la jolie brune a d’autres chats à fouetter et impose une certaine distance.

Publicité

Elle a, en effet, rejoint la team du méchant (de la méchante ?) A.D. pour récupérer sa plainte pour harcèlement sexuel et détournement de mineur envers son futur mari, qu’elle avait déposée à l’époque du lycée, mais n’avait jamais signée. Elle va suivre alors plusieurs instructions à la lettre : saccager la chambre du bébé préparée par Alison et Emily, cacher des enregistrements de Mary Drake dans la maison des Hastings… Bref, détruire un peu plus la vie des liars. Elle finira par récupérer le précieux document, mais son association avec A.D. tourne déjà court dans ce dix-huitième épisode puisqu’elle est surprise par ses amies sur un lieu de rendez-vous donné par le maître chanteur, avec le fameux black hoodie (sweat à capuche noir).

Ce double jeu permettait à l’interprète d’Aria d’enfin proposer autre chose, après plusieurs saisons de moue boudeuse et d’ennui mortel. Il aurait été intéressant que ce côté plus dark soit davantage exploité et, que (pourquoi pas ?) une des menteuses fasse vraiment partie du côté obscur de la force, surtout Aria, qui était la première à nous sortir le "shhh" dans le générique. Évidemment, ses copines sont ultravénères, surtout Spencer, qui lui balance un foudroyant : "Tu as détruit tout ce que j’avais !" Plutôt drôle, quand on sait que Spencer enchaîne les conneries et que toutes les filles ont multiplié les crasses les unes envers les autres. Heureusement pour Lucy Hale, elle quitte bientôt cet enfer et s’est déjà lancée dans une autre aventure sérielle sur The CW, avec Life Sentence.

Le retour de Mona et des autres

pll

© Freeform

Publicité

Fait étrange : tous les amours sont au beau fixe, Emily et Alison roucoulent, Hannah et Caleb se marient, même Ezra et Aria, après l’explication sur la fameuse plainte, s’en tirent bien. De son côté, Spencer a enfin la paix avec le flic Marco. Mais c’était sans compter la fâcheuse tendance de la ville de Rosewood à attirer les problèmes comme un aimant, et l’un d’entre eux est l’inspecteur Tanner. La policière est de retour et tient à ce que les liars disent enfin la vérité. Elles vont bien sûr faire l’autruche, comme d’habitude, alors qu’elles sont prises au piège. Elles ne retiendront décidément jamais la leçon… Les retours sont presque inévitables et il ne serait pas improbable que tous les personnages de la série, ou presque, reviennent mettre leur grain de sel avant le point d’orgue du show.

Mais le risque avec ces come-back est de nous sortir du chapeau une résolution qui sent le réchauffé. On le voit avec le personnage de Mona, qui, en plus de faire part de ses soupçons sur Aria aux autres filles, nous sort une petite resting-bitch face à la fin de l’épisode, et elle pourrait tout à fait être A.D. N’oublions pas qu’elle a été le premier corbeau, qu’elle a fait un long séjour à l’hôpital psychiatrique de Radley, qu’elle a renversé sa supposée best friend Hannah et qu’elle est la plus calée en informatique et en jeux malsains. Un bon pedigree en somme pour Miss Vanderwaal. Elle n’a toujours voulu qu’une seule chose : être intégrée au club des cinq, sauf que ce n’est pas en les menaçant qu’elles deviendront tes amies, Mona.

Précisons aussi que les parents se réveillent enfin, à l’image d’Ashley Marin, la mère d’Hannah. OK, les filles sont désormais majeures et vaccinées, mais bon, il n’empêche qu’elles sont toujours dans de beaux draps. Il faudra attendre les deux derniers épisodes de cette ultime saison avant de savoir qui est réellement A.D., mais on n’est pas à l’abri d’une grande déception. Non pas que l’attente soit à son paroxysme, surtout vu l’intrigue qu’on nous a servie pour A, Uber A, Big A (tout ça, tout ça), mais on est en droit d’espérer une fin concluante, histoire de clore le dossier et de passer à une autre série.

Publicité

Il faut reconnaître que terminer un show est toujours compliqué, que ce soit du côté des scénaristes ou du côté des fans. Certains s’entêtent à nous sortir du réchauffé, comme How I Met Your Mother, d’autres déçoivent, comme Lost, d’autres nous gâtent avec un final fabuleux, comme Six Feet Under, et la liste est longue. Mais quitter une série est un processus délicat, comme le résume parfaitement le documentaire Fin de séries, d’Olivier Joyard. Alors qui a tué Charlotte ? Et qui est A.D. ? Réponse dès le mardi 20 juin pour l’épisode 19 et le mardi 27 juin pour le season finale. Vivement que ça se termine.

Par Mégane Choquet, publié le 16/06/2017

Copié

Pour vous :