Quand la puberté frappe à la porte, ça donne Big Mouth et ses teasers hilarants

Faites connaissance avec l’Hormone Monster et ses interventions aussi soudaines qu’inappropriées.

"Ce n’est pas saaaaale. Ton corps change." OK, c’est bien joli tout ça, mais en vrai, la puberté est quand même un moment particulièrement chiant, gênant, douloureux… On est nombreux a l’avoir mal vécue, et, sans doute pour exorciser les traumatismes de cette période ingrate, on saisit aussi la moindre occasion pour en rire. C’est le parti pris de Big Mouth, la nouvelle série animée estampillée Netflix, créée par Nick Kroll – un comédien très connu aux États-Unis, notamment pour avoir joué dans The League, mais hélas inconnu chez nous – et Andrew Goldberg, auteur sur Family Guy.

Publicité

Dans ces deux premiers teasers, on voit d’abord le jeune Andrew (doublé par un autre comédien fort connu du public US, John Mulaney), qui après une soirée pyjama chez un pote, reçoit la visite inopinée de l’Hormone Monster (interprété par Nick Kroll). Ce dernier l’encourage alors à céder à ses pulsions… masturbatoires. Oui, c’est gênant, mais c’est aussi irrésistiblement drôle.

Autre scène, autre contexte : une ado, tout juste réglée, voit débarquer dans sa chambre l’Hormone Monstress (incarnée par la géniale Maya Rudolph, une ex du SNL) qui lui explique ce qui l’attend dans les années qui viennent : "Tu vas vouloir faire du vol à l’étalage de rouges à lèvres. Tu vas avoir envie d’écouter Lana Del Rey en boucle pendant que tu déchires tous tes T-shirts. Tu vas vouloir crier sur ta mère et ensuite te marrer devant ses larmes !" Yep, puberty is a bitch. Mais on a hâte de la voir portée à l’écran par les créateurs déjantés de Big Mouth.

Publicité

La saison 1 de Big Mouth débarque le 29 septembre sur Netflix.

Par Delphine Rivet, publié le 25/08/2017

Copié

Pour vous :