Pour son retour, This Is Us prouve qu'elle est un modèle d'empowerment féminin

Après une saison inaugurale réussie, This Is Us a fait son grand retour ce mardi 26 septembre sur NBC avec un premier épisode poignant. L’histoire des personnages féminins est racontée et mise en lumière à travers un regard masculin pour une fois bienveillant et juste. Attention, spoilers.

Publicité

L’arrivée de This Is Us sur le petit écran a chamboulé le genre des drames familiaux et porté un sacré coup aux convictions pessimistes de n’importe quel cynique et handicapé des sentiments. Sans pour autant tomber dans un pathos dégoulinant, la série de Dan Fogelman réussit à nous happer en traitant de sujets de société avec une écriture intelligente et une réalisation brillante. Rien d’étonnant à ce que la famille Pearson ait touché un nombre considérable de téléspectateurs. Le premier épisode de la saison 2 a d'ailleurs rassemblé 12,6 millions de fans, selon Vulture. Un record pour la série. 

La deuxième saison de la nouvelle série phare de NBC commence sur les chapeaux de roues avec un premier épisode aussi émouvant que pertinent. Intitulé "A Father’s Advice", à juste titre, ce season premiere confirme la portée progressiste, moderne et juste de This Is Us, en offrant un regard masculin bienveillant sur des personnages féminins. C’est plutôt rare à la télévision et cela mérite d’être souligné. Dans cet épisode narré par William, Rebecca, Kate et Beth s’émancipent en douceur de leurs alter ego masculins tout en restant des piliers nécessaires à leur construction. Un conseil, sortez les mouchoirs.

Publicité

Un regard masculin positif

"Les non-dits, les conseils non donnés, les enveloppes non cachetées, les regrets m’enveloppent. Est-ce plus simple là-bas ? Je me demande. Je m'interroge, j'imagine... oui. J'imagine que oui. [...] Se voir offrir une chance, un départ, un nouveau départ, recommencer à zéro." C'est par ces mots que commence l'épisode, des mots écrits par William et adressés à son fils Randall, et qui narrent pourtant l'histoire de Rebecca, Kate et Beth. Comme si son âme planait sur la vie des Pearson, tel un ange gardien, depuis son décès déchirant en saison 1. C'est sa voix grave mais chaleureuse qui annonce le nouveau départ auquel auront droit les trois femmes Pearson. Elles sont chacune à un tournant de leur vie et vont devoir prendre les décisions qui s'imposent si elles veulent que leurs vies changent. 

C’est donc à travers la prose de William que les portraits de Rebecca, Kate et Beth avancent dans leur storyline. Entre passé et présent, l’épisode, toujours agrémenté de flash-back, est bercé par la poésie de "Shakespeare" afin de nous émouvoir et surtout de livrer un regard bienveillant sur le parcours de ces femmes. C'est grâce à l'écriture du showrunner Dan Fogelman, qui a travaillé sur l'excellent Crazy, Stupid, Love, et son équipe mixte de scénaristes que les arcs narratifs de ces femmes sont aussi riches et intéressants.

© NBC

Publicité

En commençant la deuxième saison par l'anniversaire des Big 3, Kate, Kevin et Randall, (et celui de leur père Jack), on comprend que la famille Pearson entre dans une nouvelle année. Kate, interprétée par la talentueuse Chrissy Metz, souhaite se lancer dans une carrière de chanteuse et est déterminée à passer une audition à Los Angeles. Son frère jumeau et son futur mari, Toby, la couvent et la surprotègent tout en la conseillant afin qu'elle puisse mener à bien ses projets. Mais Toby et Kevin vont se disputer les faveurs de Kate, le premier étant jaloux de leur complicité et le deuxième ayant du mal à laisser respirer sa sœur. 

C'est Kate qui calmera finalement le jeu en réaffirmant sa personnalité et son statut de femme, bien trop longtemps oppressée par les hommes, devant eux au restaurant avec un discours inspirant : "Je suis une femme de 37 ans et je ne devrais pas être dorlotée ou poussée. Pas par un homme, un mari, un frère, ou n'importe qui d'autre." Et c'est à la suite de cette constatation qu'elle retournera à l'audition qu'elle avait fui quelques heures auparavant, déstabilisée et démotivée par la présence de femmes minces autour d'elle. Elle s'impose pour chanter mais lorsque le directeur de casting la stoppe net, elle pense que c'est parce qu'elle est trop grosse et scande un nouveau discours sur la question.

Sauf qu'il lui indique qu'il n'en est rien et qu'elle n'est tout simplement pas au niveau. Kate verra donc cette audition comme la meilleure des leçons. Un réel message de body-positivism ressort de cette séquence que la jeune femme conclut ainsi : "Ce n'est pas à cause de mon poids ou de mon âge, mais de mon manque de capacité. Ce qui est fantastique parce que je peux y arriver, je sais que je vais y arriver. Je vais juste devoir travailler un peu." You go, girl !

Publicité

© NBC

De son côté, Beth est dans une période trouble depuis la mort de William, ce beau-père furtif auquel elle s'est attachée plus qu'elle ne le pensait. Son mari, Randall, n'a qu'une idée en tête depuis, adopter un enfant, de préférence un garçon, pour reproduire le schéma de ses parents et rendre hommage à son père biologique. Si Beth était d'accord au début, elle se rend compte qu'elle n'est pas prête. Comme dans un voyage initiatique, Beth se rend chaque jour au spot préféré de William, une table de pique-nique, où elle semble chercher des réponses à ses questions. De "Shakespeare" himself

Nous aurons d'ailleurs droit à un savoureux flash-back entre William et Beth au même endroit. Elle a, par ailleurs, repris le travail et ses filles s'inquiètent de voir leur père à la maison. Heureusement, Randall, joué par le génial Sterling K. Brown récemment récompensé d'un Emmy Award, offre une belle leçon à ses deux enfants en leur déclarant qu'il s'agit d'une situation tout à fait normale. Merci, homme moderne. Il est aussi à l'origine du meilleur discours sur le mariage, inspiré par sa mère, indiquant à Beth qu'ils sont un couple parfaitement imparfait et reconnaîtra ses torts, après qu'elle l'a emmené au spot de son père. 

Leur discussion prouve qu'ils sont l'un des meilleurs couples du petit écran, dans lequel le mot "communication" règne et où chacun se traite avec respect. Elle souhaite elle aussi rendre hommage à William mais en adoptant, plutôt qu'un bébé, un enfant plus vieux qui n'a nulle part où aller et qui aurait besoin d'un foyer. Il se rend enfin compte qu'il ne peut reproduire la même vie que ses modèles de parents, grâce à Beth et à sa mère. 

Justement, les parents dont tout le monde rêve, Mandy Moore et Milo Ventimiglia, aka Rebecca et Jack, sont dans une situation critique dans le passé. Malgré l'annonce déchirante de leur séparation aux enfants et l'hébergement de Jack chez Miguel, Rebecca ne peut se résoudre à voir leur mariage se terminer ainsi. Leur couple n'est pas parfait, leur mariage n'est pas parfait, mais comme le dit William, "il vaut mieux avoir aimé et perdre un amour que n'avoir jamais aimé". Peu importe les obstacles, les difficultés et tous ceux qui pourraient vous barrer la route, il faut se battre en amour mais aussi pour toutes les choses auxquelles on croit.

© NBC

Rebecca reprend le contrôle de la situation et va chercher Jack, qui lui avoue qu'il est alcoolique, pour remettre leur couple sur les rails et prendre un nouveau départ. Cette lueur d'espoir est malheureusement de courte durée lorsque la dernière séquence de l'épisode nous ramène à la mort de Jack, qui serait, semble-t-il, mort dans un incendie. Les pleurs des enfants et le cri de douleur de Rebecca, qui va seule porter ce poids sur les épaules, sont déchirants et rappellent fatalement que la vie n'est pas un long fleuve tranquille.

Ce sont donc les femmes, Kate, Beth et Rebecca, qui se sont battues dans cet épisode pour défendre leurs choix, leurs convictions et leurs statuts face aux hommes de leur vie. Chacune, grâce à leurs discours inspirants, représente des modèles d'acceptation de soi en se confrontant à leurs opposants masculins. Elle remporte la bataille grâce à la même puissance et le même talent oratoire que William, l'ange shakespearien, qui veille désormais sur la famille Pearson. 

La saison 2 de This Is Us est en cours de diffusion sur NBC outre-Atlantique et sera prochainement diffusée sur Canal+ Séries en France. 

Par Mégane Choquet, publié le 28/09/2017

Copié

Pour vous :