Dans Riverdale, l'heure des adieux à Jason Blossom est enfin arrivée

Aujourd'hui, dans la petite ville de Riverdale : qui aurait cru que du sirop d'érable pouvait générer autant d'embrouilles ?

riverdale2

Avec ses bals étudiants et ses projections ciné en plein air, Riverdale en oublierait presque le destin funeste de son golden boy, j'ai nommé l'incontournable Jason Blossom. Si l'épisode précédent avait fait l'impasse temporaire sur son tragique décès, celui-ci vient inverser la tendance. Mieux encore, il semblerait que l'on croule sous les révélations. En effet, le (pas si) regretté Jay-Jay dealait soi-disant de la drogue. Attendez, on rembobine.

Publicité

Jason et Polly, les amants maudits

Publicité

Partageant un milkshake chez Pop's avec Trev (mais si, le petit frère de Valerie), Betty continue de se prendre pour une Veronica Mars édulcorée et essaie par tous les moyens d'en apprendre davantage sur l'idylle mystérieuse entre Jason et sa sœur. En seulement une minute de discussion, on réalise que quelques mois avant sa disparition, le rouquin vendait bon nombre de ses biens et était même impliqué dans un trafic de stupéfiants, à en croire le doux et innocent Trev. On en vient forcément à se poser la question : est-il possible de commander autre chose que des milkshakes dans ce diner ?

Plus tard, lors de la cérémonie pour honorer le défunt, la blondinette et son fidèle sidekick (ou intérêt amoureux ?), Jughead, s'infiltrent dans la chambre de Jason à la recherche d'indices. À la place, ils tombent sur la mamie ultracreepy des Blossom, œil de verre et mèche de cheveux douteuse à l'appui. Cette agréable (mais néanmoins flippante) vieille dame confond Betty avec Polly. Résultat des courses : nos détectives amateurs apprennent que Jason et Polly étaient fiancés.

riverdale3

Publicité

En une poignée d'épisodes, Riverdale aura réussi à nous fasciner par la sordide histoire entre ces Roméo et Juliette 2.0, et ce sans même nous les avoir formellement introduits. Quand on y réfléchit, Jason a été maintes fois aperçu mais n'a jamais pris la parole. Quant à Polly, elle n'a été qu'évoquée et n'est pour le moment pas apparue à l'écran. Un parti pris intéressant, qui va de pair avec l'aura de mystère qui entoure la ville de Riverdale.

Prenons un cas relativement similaire. Dans Pretty Little Liars, Alison DiLaurentis apparaît dans énormément de flashbacks, lesquels contribuent à montrer la facette peu rayonnante du personnage. A contrario, Jason Blossom est presque autant présent, mais différemment. Ici, Jason est idéalisé. On le perçoit généralement comme un ange, avec son sourire Colgate, son teint de porcelaine et ses vêtements blancs synonymes de pureté. En un sens, on a l'impression de voir le rouquin comme sa jumelle Cheryl le voit : innocent, lisse et par-dessus tout irréprochable.

Riverdale, ce soap multigénérationnel

Irréprochable : cet adjectif qui ne colle clairement pas aux habitants de Riverdale. Si les ados de la série ont des vies bien remplies et souvent WTF, leurs parents ne sont pas en reste. Là où les relations entre Archie et sa bande sont passées au crible à chaque nouvel épisode, les liens unissant les adultes de Riverdale sont bien plus cryptiques. Fred Andrews et Hermione Lodge sont des amours d'enfance, Alice Cooper déteste... quasiment tout le monde. Des fragments d'informations nous sont offerts ça et là, mais le pourquoi du comment demeure toujours flou.

Publicité

Ce cinquième chapitre souligne l'importance des parents dans la vie de leurs sales gosses. Tout a commencé avec un business de sirop d'érable. Vous avez bien lu, de sirop d'érable. Des années auparavant, l'arrière-grand-père de Cheryl était devenu partenaire d'affaires avec celui de Betty. Devenant trop avare, il a fini par buter son collègue de sang-froid. Depuis, les générations suivantes perpétuent ce rapport de force et le mépris s'est imposé comme un véritable lifestyle.

riverdale1

Riverdale n'est évidemment pas le premier teen show à accorder une place prépondérante aux personnages adultes. De Newport Beach à Gossip Girl, les parents ont aussi droit à leur heure de gloire sur le petit écran. À une différence près : à Riverdale, les tribulations de papa-maman permettent de mieux appréhender les interactions entre les ados de la série. Cheryl en est l'exemple parfait. Si elle est aussi condescendante et réfractaire à un quelconque rapprochement, c'est irrémédiablement à cause de ses parents tyranniques et dévoués de toute compassion. Si l'on trouvait môman Cooper spécialement exécrable, que dire de Penelope Blossom ?

En orientant les projecteurs aussi bien sur les teenagers que sur leurs aînés, Riverdale prend l'apparence d'un soap multigénérationnel où introduire les figures parentales permet de mieux cerner les jeunes protagonistes. La backstory du sirop d'érable, aussi random qu'elle puisse paraître, donne une impression de cycle de vie pernicieux, inéluctablement amené à se répéter. Une dimension presque prophétique, qui ajoute à Riverdale une énième couche de mystère, à la limite du mystique. Au vu du trailer de l'épisode suivant, Riverdale a encore beaucoup de choses à nous dire.

Ailleurs à Riverdale

  • Après avoir dit bye bye à Miss Grundy, Archie s'est trouvé un nouveau mentor en la personne de Raul Castillo (le touchant Richie dans Looking), lequel lui fait remarquer que ses musiques sont "répétitives et juvéniles". #SorryNotSorry
  • Valerie des Pussycats s'éloigne subtilement de Josie et se rapproche d'Archie. Cinq épisodes, et presque autant de nanas à ses pieds. Qui a dit que les roux ne savaient pas pécho ?
  • Peut-on prendre quelques minutes pour apprécier les regards complices (et très suspicieux) entre Betty et Jughead juste avant d'aller à l'enterrement de Jason ?
  • Les soirées pyjama sont assez spéciales à Riverdale. Pas de jogging extra-large ou de charentaises bien immondes. Le dress code, c'est nuisette/collier de perles et on troque les pantoufles pour une paire de stilettos. Comme dirait le grand philosophe Booba, "les aigles ne volent pas avec les pigeons".
  • Quant à Polly, on parie combien qu'elle avait été envoyée ailleurs parce qu'elle était tombée enceinte ? Cela expliquerait pourquoi Jason était prêt à quitter Riverdale, et son besoin d'avoir du fric rapidement.
  • Penelope ne va quand même pas expédier Cheryl dans un pensionnat à l'autre bout du monde, n'est-ce pas ? N'EST-CE PAS ?

Par Florian Ques, publié le 24/02/2017

Copié

Pour vous :