© Netflix

Riverdale peut-elle survivre à la révélation du tueur de Jason Blossom ?

Aujourd'hui, dans la petite ville de Riverdale : le meurtre de Jay B est enfin élucidé... Mais, du coup, quid de la suite des aventures de Betty et ses acolytes ? Attention, spoilers.

© Netflix

© Netflix

Ça y est, le golden boy de Riverdale et sa cervelle implosée peuvent désormais reposer en paix. Après onze épisodes de fausses pistes et tergiversations à la pelle, la série se décide à prendre son courage à deux mains et tout déballer. Un choix louable et exemplaire qu'aurait bien fait de suivre une certaine Pretty Little Liars plutôt que de nous donner le tournis et définitivement nous perdre. Mais au bout du compte, le chapitre Jason Blossom enfin bouclé, que reste-t-il à explorer de Riverdale ?

Publicité

Drogues, sirop d'érable et consanguinité

Publicité

Avec Papa Jones incarcéré à tort, le club des cinq made in Riverdale met tous les moyens en œuvre pour l'innocenter et découvrir la sombre vérité. Cela implique, entre autres, de se rendre dans un motel miteux pour y trouver le cadavre d'un junkie ayant overdosé, ou encore de dénicher la veste de Jay B subtilement camouflée sous des brindilles en bord de route. Se fiant à leurs instincts de pseudo-détectives, le Scooby Gang de Riverdale dégote une clé USB planquée dans la doublure de ladite veste. Dessus, pire qu'une sextape entre Donald Trump et Marine Le Pen : l'exécution du regretté rouquin... par son propre paternel.

Plus de place au doute, Clifford a tiré une balle dans la tête de son fiston. Malheureusement, cette révélation n'est pas à 100 % crédible, et pas seulement parce que Clifford est aussi le nom du gros chien rouge dans Midi les Zouzous. Après les ultimes secondes de cet épisode, on suppose que Jason pouvait mettre en péril le business de son cher papa. Car oui, cette histoire de sirop d'érable n'était bel et bien qu'une couverture pour un trafic de stupéfiants. On se doutait bien que vendre de l'assaisonnement pour pancakes ne permettait pas de se payer un aussi gigantesque manoir.

riverdale-3

Publicité

Mais était-ce une raison suffisante pour buter son propre gosse ? Tout porte à croire que... non. Certes, dans Riverdale, les moindres réactions sont exacerbées au possible et frôlent le too much. Pour le coup, les scénaristes sont peut-être allés trop loin dans le WTF, dans le sens où l'identité du meurtrier peine à tenir la route. Du côté de Twin Peaks, Leland Palmer avait une bonne excuse pour commettre un infanticide. Cliff Blossom, leader incontesté du mouvement proconsanguinité (sorry Christine Boutin, coucou les Lannister), n'en a tout bonnement pas.

L'ère post-Jason Blossom

Maintenant que l'affaire Blossom est pliée, Riverdale va devoir prendre une nouvelle direction. Après avoir démarré sur les chapeaux de roue avec un assassinat osé, la série ne pourra pas se limiter aux premiers émois de l'âge adolescent. C'est aussi ça le risque d'attaquer d'emblée avec un fil rouge difficilement égalable. À côté d'un infanticide sur fond d'inceste et de trafic de narcotiques, retomber dans des dilemmes amoureux puérils et des embrouilles lycéennes aurait l'effet d'un pétard mouillé. Pourtant, d'ores et déjà reconduit pour une saison 2, le show n'a d'autre choix que de retomber sur ses pattes.

Avec un peu de chance, Riverdale marchera dans les pas d'une autre détective en herbe, j'ai nommé l'indémodable Veronica Mars. Après avoir résolu le meurtre de Lilly Kane (le pendant féminin de Jason Blossom dans la série, pour la faire courte), Veronica s'est impliquée dans une autre affaire (l'accident de bus) dans la deuxième saison, toujours aussi haletante. La transition s'est faite naturellement et avec brio, aidée bien entendu par l'aspect procédural de la série. En d'autres termes, pour que Riverdale puisse survivre post-Jay Jay, persévérer dans l'aspect Scooby Gang sur une nouvelle investigation serait la voie à privilégier.

Publicité

riverdale2

Aux antipodes de Veronica Mars, la mystique Twin Peaks s'est un peu essoufflée après l'identité du tueur de Laura Palmer dévoilée. Manque de bol, la série de David Lynch fut retirée de l'antenne quelques épisodes plus tard, anéantissant ses chances de remonter la pente (mais elle va prendre sa revanche bientôt). Quoi qu'il en soit, on l'aura compris : si Archie Andrews et ses copains veulent perdurer, il va leur falloir mettre la main sur une nouvelle enquête tout de go. Ou peut-être s'improviser apprentis Walter White en vendant les narcotiques dans la grange des Blossom ? Archie, baron de la drogue, ça peut avoir un certain cachet (ou pas).

Somme toute, ce pénultième chapitre de Riverdale se hisse à un niveau supérieur aux épisodes précédents, en dépit de la déception ressentie lors de la découverte du tueur. À trop teaser la fameuse révélation, la série faillit à nous offrir un dénouement cohérent et satisfaisant. Thank god, un treizième et dernier épisode viendra, on l'espère, remonter le niveau et établir des bases solides pour sa seconde fournée.

Riverdale est disponible dès maintenant sur Netflix en France.

Par Florian Ques, publié le 05/05/2017

Copié

Pour vous :