Robert Kirkman, le papa de The Walking Dead, rend hommage à George A. Romero

Auteur des comics The Walking Dead et producteur exécutif sur son adaptation sérielle, Robert Kirkman n’a pas manqué de saluer le travail de George A. Romero.

zombies-twd

Les jeunes générations dopées à World War Z ou The Walking Dead ne le savent peut-être pas, mais le cinéaste italien George A. Romero a posé les bases du genre zombiesque moderne avec des films comme La Nuit des morts-vivants (1968) ou Dawn of the Dead (1978). L’aspect des zombies, blancs avec leurs bouts de chair tombants, leur extrême lenteur, les scènes de panique quand ils débarquent en masse pour contaminer les humains, leur manque de jugeote…

Publicité

Ces codes, Kirkman les a repris assez fidèlement dans son hit postapocalyptique (beaucoup plus que World War Z ou les morts-vivants se mettent à… courir, sacrilège !), tout en se centrant davantage sur le parcours des personnages, format sériel oblige. The Walking Dead étant très premier degré, le mot "zombie" n’y est jamais prononcé.

Alors que George A. Romero, qui se battait contre un cancer des poumons, nous a quittés le 16 juillet dernier, Kirkman n’a pas manqué de rendre hommage au "père du film de zombies" sur Twitter : "Sans George A. Romero, The Walking Dead n’aurait jamais existé. Son inspiration ne peut être surestimée. Il a tout commencé, tant d’autres l’ont suivi."

Publicité

Ironie de l’histoire : le grand George A. Romero avait du mal à financer ses films de zombies à petit budget ces dernières années. Il blâmait pour cela les succès de World War Z et The Walking Dead, qui ont rendu ce genre complètement mainstream, ce qui a attiré les producteurs requins.

Par Marion Olité, publié le 18/07/2017

Copié

Pour vous :