©Netflix/David Giesbrecht

featuredImage

House of Cards : Robin Wright croit aux "secondes chances" pour Kevin Spacey

"J’y crois absolument."

©Netflix/David Giesbrecht

Très discrète dans les médias depuis la révélation des affaires de harcèlements et d'agressions sexuelles concernant Kevin Spacey – ce dernier ayant été très vite écarté par Netflix de la production de House of Cards –, l’actrice Robin Wright s’est laissée aller à quelques confidences à l’occasion d’une interview mode accordée au site Net à porter.

L’interprète de Claire Underwood a évoqué directement l’avenir de Kevin Spacey. "Je pense que chaque être humain a la capacité de changer. Dans ce sens, je crois absolument aux secondes chances. Ça s’appelle grandir." Avant de brocarder plus généralement l’exposition médiatique, qui va de pair avec la célébrité :

"J’ai de la peine pour n’importe quelle personne qui voit sa vie exposée dans la sphère publique. C’est un cauchemar, pouvez-vous l’imaginer ? Nous faisons un job, nous le partageons avec les spectateurs. Pourquoi notre vie privée doit-elle être publique ? Je hais cet aspect de l’industrie. Que ce soit positif, négatif, neutre, peu importe – je pense que cela ne regarde personne. Mais je ne parle pas du mouvement #MeToo."

Il valait mieux le préciser, en effet…

"Notre série n’est pas sale"

Revenant sur les derniers moments du tournage de la série politique, qui a longtemps été une des vitrines de la plateforme américaine, Robin Wright les qualifie de "doux-amers". Cette saison 6, qui sera diffusée le 2 novembre prochain, a failli ne pas voir le jour "en raison du climat de l’époque", explique l’actrice. "L’air était devenu irrespirable après l’affaire Harvey Weinstein… Les gens disaient : 'Vous devez tout arrêtez sinon vous aurez l’air de glorifier et d’honorer ce qui est sale.'"

Robin Wright insiste sur ce point : "Notre série n’est pas sale. […] Je pensais qu’il fallait lui donner une conclusion. Que l’on devait honorer notre engagement. Pour les gens qui aiment cette série aussi. Pourquoi baisser les bras ?" Comme Netflix avant elle, l’actrice explique ensuite que la production de House of Cards fait travailler 600 personnes par an et 2 500 pendant ses périodes de tournage à Baltimore. En tant que productrice exécutive, elle se sentait encore plus responsable : "C’est une super équipe, qui travaille dur. Des gens dont les enfants vont à l’université, qu’il faut nourrir et qui ont des maisons à payer."

Au final, Robin Wright est en tout cas satisfaite de cette ultime saison : "Je ne dis jamais ces mots, mais je suis fière de ça." À voir si cela sera aussi le cas des fans de la série.

Par Marion Olité, publié le 04/09/2018