Le showrunner de Riverdale prépare un reboot de Sabrina, l'apprentie sorcière

Et c’est dans une version bien moins légère et plus ésotérique que notre jeune sorcière renouera avec le commun des mortels.

© ABC

Comme on vous l’annonçait il y a quelques mois, Roberto Aguirre-Sacasa, directeur de la création chez Archie Comics, n’écartait pas l’idée de faire revenir Sabrina, l’apprentie sorcière. Et sur le coup, on a tous suspecté un caméo surnaturel dans Riverdale, série de la CW dont il est aussi le showrunner. Car avant d’être une comédie vitaminée sur l’adolescence (ton corps change, tes pouvoirs se développent, tu vis avec deux tantes extravagantes, ce n’est pas sale…), ce personnage est d’abord une héroïne de comics.

Publicité

Roberto Aguirre-Sacasa, en partenariat avec The CW, et avec le soutien de la puissante maison de production de Greg Berlanti (qui est un peu le Monsieur DC Comics de la chaîne, en chapeautant les séries The Flash, Arrow, Supergirl, Legends of Tomorrow, etc.), a donc choisi de ressusciter Sabrina… mais pas celle de la série, non. C’est sa version à lui, tirée des Chilling Adventures of Sabrina, qui fera l’objet d’une adaptation télé. Une série plus sombre, qui traitera de sorcellerie bien sûr, d’ésotérisme en général, avec une pointe d’horreur. Ce projet est d’ailleurs décrit comme une histoire à mi-chemin entre les classiques du genre, Rosemary’s Baby et L’Exorciste. Pas sûr que Salem et sa gouaille légendaire trouvent leur place dans ce tableau déjà bien creepy.

On apprend également, par Variety, que cette nouvelle série centrée sur Sabrina sera showrunnée par Roberto Aguirre-Sacasa et servira de "companion series" à Riverdale. Cela signifie que les deux séries évolueront conjointement, dans le même univers, ne fermant donc pas la porte à d’éventuels crossovers. À ce stade, la série Sabrina n’est pas encore officiellement commandée, mais le succès de Riverdale, l’appui de Berlanti et l’envie toujours forte de dépoussiérer d’anciennes gloires, tendent à inspirer l’optimisme.

Par Delphine Rivet, publié le 21/09/2017

Copié

Pour vous :