Après sa scène controversée dans Game of Thrones, Sophie Turner s'engage auprès des victimes de viol au Rwanda

Comme quoi, de certaines polémiques peuvent naître de belles initiatives.

sansa

Depuis six saisons, elle interprète la jeune Sansa Stark dans Game of Thrones. En 2015, un épisode en particulier a fait couler beaucoup d'encre... bien plus que d'habitude en tout cas. Dans "Unbowed, Unbent, Unbroken", Sophie Turner devait jouer une scène particulièrement pénible avec ses deux partenaires à l'écran, Alfie Allen et Iwan Rheon. Durant cette séquence à peine soutenable, Sansa est violée par Ramsay lors de leur nuit de noces, sous les yeux de Reek, forcé de regarder.

Publicité

Si l'épisode a attisé la controverse, c'est parce que le viol et Game of Thrones, c'est une longue histoire et elle est plutôt problématique. Celle-ci ne déroge pas à la règle et de nombreuses voix se sont aussitôt élevées pour dénoncer une scène qui se concentrait davantage sur le martyre de Reek que celui de Sansa. Naturellement, dans la foulée, toute la production s'est défendue d'avoir de telles intentions, mais que voulez-vous, le male gaze est tellement ancré dans nos esprits qu'il en devient inconscient.

Quoi qu'il en soit, Sophie Turner a été affectée par ce qu'elle estime être une incompréhension de la part du public et de la critique : "J'étais en colère à l'idée que le viol soit un tel tabou et que le fait de le représenter à l'écran soit perçu comme vulgaire." Il y a, semble-t-il, également un malentendu de son côté. Les reproches ne provenaient pas de gens outrés d'avoir vu un viol dans leur série préférée, les scènes d'agressions sexuelles étant légion à la télé. Ce qui a dérangé, c'est l'utilisation d'un point de vue masculin pour victimiser Reek, et non Sansa.

Publicité

Mais quelle que soit l'interprétation qu'il fallait en faire, Sophie Turner a souhaité transformer cette polémique en quelque chose de positif. Elle est alors partie au Rwanda pour découvrir la vie de femmes rescapées du génocide. Comme elle l'explique dans la vidéo, on estime que 500 000 d'entre elles ont été victimes de viol en représailles durant les affrontements. L'héroïne de Game of Thrones a rendu visite à ces survivantes qui, grâce au programme fondé par l'association Women for Women, développent de nouvelles compétences qui leur permettent de gagner leur vie, de créer leur entreprise, d'en savoir plus sur leurs droits, bref, d'être indépendantes. Une façon pour elles de se reconstruire après l'horreur.

C'est très émue et impliquée que l'on découvre Sophie Turner, dans un tout nouveau rôle de marraine, et qui a tenu, en cette journée internationale des droits des femmes, à faire part de son engagement. Vous pouvez lire ici le récit de son voyage, en attendant de la retrouver dans quelques mois dans la peau de Sansa dans la saison 7 de Game of Thrones.

Par Delphine Rivet, publié le 08/03/2017

Copié

Pour vous :