Les héritiers de Sergio Leone planchent sur une série western spaghetti

Une des idées du maître du western spaghetti Sergio Leone est sur le point d'être adaptée pour le petit écran. Une façon, pour ses enfants, de faire durer la légende.

clint

La société de production Leone Film Groupe a annoncé son intention de mettre en chantier une série western, tournée en anglais, et dont l'idée de départ sortirait tout droit de l'imagination du regretté réalisateur. En 1987, Sergio Leone repris contact avec ces anciens partenaires d'écriture, Sergio Donati et Fulvio Morsella, pour réfléchir au développement d'une fiction télé centrée sur un revolver qui passerait de main en main, en plein Far West.

Publicité

C'est sa fille Rafaella Leone qui s'est confiée à Variety sur le projet qu'elle et son frère Andrea, tous deux directeurs de Leone Film Group, comptent bien faire renaître : "C'est une idée de mon père selon laquelle le revolver serait le personnage principal et c'est à travers lui que l'histoire est racontée. On pense à faire six épisodes, tous connectés à un coup de feu de cette arme. Mais on pourrait en faire plus".

"L'histoire se concentrera sur une bande de gamins hors la loi dans le Vieil Ouest. Ça commence alors qu'ils sont adolescents et on les suit pour les voir devenir des bandits sur un arc de six épsiodes" a précisé Rafaella Leone.

Le revolver en question est en fait le légendaire Colt six coups que portait Clint Eastwood à la ceinture dans Pour une poignée de dollars, le célèbre film de Sergio Leone sorti en 1966. La volonté de Leone, comme le rapporte Donati, son ancien ami scénariste, était d'avoir une approche plus réaliste que ses précédents western spaghetti, de montrer le Vieil Ouest "tel qu'il était vraiment".

Publicité

C'est le cinéaste italien Stefano Sollima qui a été choisi pour réaliser les deux premiers épisodes et showrunner de ce western télé. Il est surtout connu pour avoir adapté pour le petit écran le roman Gomorra, qui reste à ce jour la série italienne la plus vendue à l'étranger.

Par Delphine Rivet, publié le 25/05/2016

Copié

Pour vous :