Les X-Men se déploient sur le petit écran avec deux séries dérivées

Alors que la sortie du nouveau film de Bryan Singer approche à grands pas, la Fox compte bien étendre l'univers des mutants à la télévision, avec deux séries dérivées.

T5760x3840-00430.cr2

©Empire

Publicité

Marvel et DC règnent en maître sur la galaxie des super-héros au cinéma. Alors qu'ils ont investi les écrans domestiques à l'aide de Netflix et d'ABC pour le premier, et de la CW pour l'autre, la 20th Century Fox va s'engager dans cette voie avec ses droits jalousement protégés sur les célèbres mutants.

La société de production cinématographique a connu un important succès avec Deadpool cette année. Moins formaté pour les familles que les productions de la Maison des Idées, plus joyeux que les sombres décors témoins du conflit entre Batman et Superman, l'homme au masque rouge a explosé tous les records des films Rated R.

Une réussite qui venait surtout appuyer la première franchise super-héroïque de la 20th Century Fox, les X-Men.

Publicité

Une grande partie des films X-Men ont été dirigés par le spécialiste es mutants : Bryan Singer. On lui doit 4 films : X-Men, X-Men 2X-Men: Days of Future Past et le prochain X-Men Apocalypse.

Le fan invétéré des comics est revenu dans une interview pour Variety sur les séries dérivées de l'univers des mutants en cours de développement sur les chaînes de la 20th : X-Men Hellfire pour la FOX, et X-Men Legion pour FX.

X-Men : Hellfire

Hellfire_w_600

Publicité

Au cours de l'interview, il est revenu sur la façon dont les membres du Hellfire club pourraient étoffer l'univers X-Men existant.

"Je pense qu'une partie de l'iceberg est inexplorée. Il a toujours un sujet intéressant quand on traite d'une école qui ressemble à un centre militaire. [...] Est-ce qu'il y a une autre couche avec le club des damnés (Hellfire club en français, ndlr) ?

L'idée du 'Qui domine le monde' - c'est quelque chose qu'on avait approché avec First Class, mais qu'on a jamais creusé jusqu'au bout. Ça doit être traité de manière légère, méthodique."

Le club des damnés est une organisation privée, créée en 1976, d'abord sous le nom "The Council of chosen", avant de devenir le Hellfire Club au début des années 80. Cette appellation fait référence à un club éponyme qui a existé au 18ème siècle.

Publicité

A l'origine, le club était dominé par des humains riches, de la haute société. Des personnes influentes dans le monde de la politique et de la bourse, comme Warren Worthington III, les frères Braddock mais aussi Tony Stark.

Au fil du temps, le club a été investi par des mutants dangereux, qui ont vu la possibilité d'utiliser ce cercle privé pour se réunir et organiser leur stratégie, dans le but de renverser les X-Men et les humains.

X-Men : Legion

legion-hellfire-marvel-tv-shows

En revanche, il ne s'est pas exprimé au sujet de X-Men Legion. Selon TVInsider, la série devrait être plus autonome sur l'univers des mutants que X-Men Hellfire. L'histoire s'intéressera au fils du professeur Xavier, David Haller, qui souffre de schizophrénie.

Le producteur Noah Hawley (Fargo) est revenu sur la série qu'il souhaitait lui-même exporter à la télévision :

"C'est conçu comme une série indépendante. Je ne souhaite pas en dire plus, mais elle n'est pas construite comme une porte de sortie vers l'univers des X-Men. Pour résumer, j'ai envie de raconter une histoire qui peut s'inscrire dans un univers plus étendu. C'est très excitant."

"Je suis lié à cet univers et à tous ces acteurs"

Pour le moment, Bryan Singer n'est pas directement investi dans ces dérivés télévisuels. Le réalisateur ne compte pas quitter le navire des mutants pour autant, qui sont un peu ses enfants fictifs.

"Quand vous avez passé presque deux décennies dans un univers, dire simplement 'J'en ai terminé avec ça' ou 'J'abandonne', ça n'a aucun sens pour moi. Je suis lié à cet univers et à tous ces acteurs, à tous ces personnages, peu importe qui les interprètent. Donc je ne vais jamais dire jamais."

Avec l'annulation de Inhumans, Marvel semble avoir lâché la bride à la 20th et ses X-Men pour développer l'univers des mutants. Le succès de Deadpool, la promo de X-Men Apocalypse et l'annonce du futur Wolverine Rated R leur donnent raison. Quitte à leur permettre de renverser leurs Avengers ?

Par Adrien Delage, publié le 10/05/2016