Shawn Ashmore : "X-Men a changé ma vie"

À l'occasion de la Comic Con de Paris qui se tenait fin octobre à la Grande Halle de la Villette, nous avons pu rencontrer Shawn Ashmore. Entre l'annulation de The Following, le jeu vidéo Quantum Break et la franchise X-Men, il avait des choses à nous dire. Action. 

shawn-ashmore-grand

BIIINGE | Ton dernier projet est un jeu vidéo, Quantum Break, qui aura aussi une partie série avec des épisodes live. Peux-tu nous en dire plus ?

Publicité

Shawn Ashmore | Oui, c'est un nouveau jeu vidéo exclusif de X-Box One, qui a été développé par la compagnie Remedy. L'homme qui a inventé ce jeu, Sam Lake, est un grand nom dans le milieu. Il a donné naissance à Max Payne et Alan Wake. J'incarne Jack Joyce, qui travaille avec son frère, Dominic Monaghan (Lost), et sa meilleure amie sur des expériences de voyages dans le temps.

Évidemment, ça va mal se passer. Ces expériences vont créer des failles et des phénomènes surnaturels liés au temps. Mon personnage essaie de régler ces problèmes mais il a une nemesis, Paul Serene, son ancien meilleur ami qui a mal tourné.

Publicité

C'est un jeu vidéo d'action qui s'annonce assez fou, avec des éléments à reconstituer comme un puzzle. Mon personnage peut manipuler le temps de plusieurs façons différentes. L'histoire est riche, et il y a des éléments que nous avons tourné en live-action.

Ça se présente comme un jeu vidéo normal, mais quand vous réussissez à passer le niveau suivant, plusieurs choix s'offrent à vous, et ça débloque un épisode de 22 minutes. Le show est affecté par les décisions que vous prenez dans le jeu et vice-versa. Les deux formats s'imbriquent très bien.

Es-tu amateur de jeu vidéo ?

Publicité

Oui, mais surtout quand j'étais plus jeune. J'ai un peu moins de temps de libre maintenant (rires). Mais j'ai récemment joué en ligne à StarCraft II avec mon frère. C'était cool (sourire).

Shawn Ashmore et Kevin Bacon dans The Following (©Fox)

Shawn Ashmore et Kevin Bacon dans The Following (©Fox)

Ta dernière série, The Following, a été annulée cette année. Comment as-tu réagi à cette nouvelle ?

Publicité

J'adorais jouer dans cette série et incarner mon personnage, Mike Weston. J'ai été déçu que l'on soit annulés, mais en même temps on a eu trois belles saisons. Je ne peux pas vraiment me plaindre. J'aurais évidemment tellement aimé qu'on ait droit à une 4ème saison, mais c'est comme ça que la télévision fonctionne. Parfois, on rempile et d'autres fois non. Je suis déjà heureux du temps qu'on a pu passer ensemble.

"Travailler au quotidien avec un comédien de la trempe de Kevin Bacon, c'était incroyable."

Tu as joué dans cette série aux côtés de James Purefoy et Kevin Bacon. As-tu appris des choses à leur contact ?

Oui, bien sûr, c'est toujours le cas quand je tourne avec des acteurs expérimentés. Je prends un maximum de choses. Travailler au quotidien avec un comédien de la trempe de Kevin Bacon, c'était incroyable. Je n'ai pas pu travailler autant avec James que je l'aurais voulu. En même temps, vu son personnage [un tueur en série, ndlr], il valait mieux n pas avoir trop d'interactions avec lui, sinon j'allais finir six pieds sous terre (rires). J'ai survécu à deux trois trucs face à lui, donc j'ai été plutôt chanceux de ce côté là !

Tu es aussi passé par le cinéma, en grandissant avec le personnage de Iceberg (Iceman en version originale). Quel souvenir en gardes-tu ?

X-Men a changé ma vie. J'avais 18 ans quand on m'a choisi pour ce rôle. Ça a évidemment constitué un tournant dans ma carrière, mais surtout, je n'aurais jamais imaginé incarner encore Iceman presque 15 ans plus tard (rires). C'est une expérience juste géniale, qui m'a donné l'opportunité de travailler avec de grands cinéastes.

Je jouais depuis mon plus jeune âge dans des séries, des publicités et au théâtre, mais X-Men a rendu mon métier plus réel. Je me suis fait des amis sur le plateau que je vois encore, et surtout je suis fier de faire partie d'une œuvre qui résonne de façon si intense dans la pop culture. C'est un honneur, et j'espère pouvoir jouer encore Iceman dans le futur.

shawn-xmen

Préfères-tu travailler pour le petit ou le grand écran ?

Ce sont des formats tellement différents. L'approche du personnage est toujours la même. On se renseigne, on cherche ses motivations... Toute la différence se trouve dans le temps imparti pour développer ce personnage. Sur un film X-Men, il y a tellement de protagonistes que si vous avez 20 minutes de temps de jeu, c'est déjà cool. Sur un show comme The Following, vous avez 15 épisodes de 42 minutes. Mécaniquement, vous passez donc beaucoup plus de temps dessus et c'est super.

"Je suis fier de faire partie de X-Men, une oeuvre qui résonne si intensément dans la pop culture."

Ce qui est un peu flippant avec la télévision, c'est que vous ne pouvez lire que le premier script, et vous devez vous y fier pour prendre votre décision. Quand j'ai signé pour The Following, je n'avais aucune idée de ce qu'ils allaient faire avec mon personnage. J'espérais juste que les scénaristes aiment Mike et imaginent des storylines intéressantes ! Mais j'aime bien cette inconnue, le fait de travailler un peu sur le fil. Sur un film, tout est planifié d'avance.

Tu as un frère jumeau, Aaron Ashmore, qui est aussi acteur. Dans une interview, tu avais déclaré que tu obtenais toujours le rôle du mec bien alors que lui est le mauvais garçon ou l'abruti de service... C'est encore vrai ?

(Rires) Non, plus vraiment, mais ce fut le cas pendant longtemps. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs ! Depuis, il a joué Jimmy Olsen qui est un peu le mec le plus gentil du monde dans Smallville.

Il n'y a jamais eu de concurrence entre vous ?

Pas vraiment, si nous auditionnons pour le même rôle, ce qui peut arriver, celui qui l'obtient était fait pour et c'est tout. C'est qu'il aura eu un meilleur feeling avec le personnage. Je sais qu'en ce moment, Aaron joue dans la série Killjoys, et on m'en a dit beaucoup de bien. C'est évident que ce genre de rôles me plairait aussi, mais je ne voudrais pas lui prendre sa place !

Quels sont sont projets futurs ?

Je travaille encore sur Quantum Break, et j'ai joué dans un film, Devil's Gate, qui devrait sortir au cinéma l'année prochaine. Je m'apprête à partir tourner un film à Vancouver, qui s'appelle Hollow in the Land.

Par Marion Olité, publié le 11/11/2015

Copié

Pour vous :