Shooter vise juste mais risque de vider rapidement son magasin

Après l'œuvre littéraire et le long-métrage porté par Mark Wahlberg, le tireur d'élite Bob Lee Swagger fait finalement son entrée dans le monde des séries.

Forte de son porte-drapeau Mr. Robot, USA Network a décidé de surfer sur la vague du thriller conspirationniste avec Shooter. Ce drama est l'adaptation sérielle du film du même nom, sorti en 2007 et réalisé par Antoine Fuqua. Le long-métrage est lui-même inspiré du personnage de Bob Lee Swagger, un ancien sniper des Marines, évoluant tout au long d'une saga littéraire signée Stephen Hunter. Tout ce beau monde s'est associé pour développer Shooter sur le petit écran, coproduite par Mark Wahlberg, le dernier interprète de Bob Lee en date.

Publicité

C'est désormais au tour de Ryan Phillippe (La défense Lincoln), brun ténébreux, physique de Wolverine, de reprendre le flambeau. Dans le respect des bouquins, son Bob Lee Swagger est un mari exemplaire, père attentionné et amoureux de nature, qui revient meurtri de son combat mené en Irak (le script originel de Stephen Hunter, qui se passait pendant la guerre du Vietnam, a été modernisé). Et bien entendu, c'est un tireur d'élite capable d'identifier tous les calibres de balles d'un seul coup d'œil et d'atteindre sa cible à plus de 1 400 mètres de distance.

Bob Lee mène une vie paisible auprès de sa femme et de sa fille jusqu'au jour où son ancien commandant, désormais membre des Services Secrets, lui rapporte des réminiscences de son passé. Un certain Solotov, sniper ultra-talentueux, menace de tuer le président des États-Unis dans quelques jours. C'est ce même Solotov qui a tué le meilleur ami de Bob Lee pendant une mission en Afghanistan. Ni une ni deux, Bob Lee voit là l'opportunité de venger son compagnon, sans se douter une seconde que ses anciens alliés ne sont peut-être pas aussi bien intentionnés qu'ils le prétendent.

shooter-feat

©️ USA Network

Publicité

Shooter nous parle avant tout de gros calibres, dans tous les sens du terme. Bob Lee déverse à outrance sa connaissance impeccable de la balistique. La série comporte son lot de séquences à suspense, souvent balourdes à cause d'une musique assommante et pas franchement subtile. Même si le pilote est plutôt bien produit, que la caméra de Simon Cellan Jones (Ballers) ne tremble pas et nous embarque au cœur de l'action, le tout reste assez formaté. C'est un peu comme si le monde récupérait en série l'American Sniper de Clint Eastwood.

Le show est plombé par d'éternels clichés sur le rêve américain, de discours patriotiques lourdauds type "ton pays a besoin de toi" et de scènes rébarbatives sur fond de musique rock où le héros s'emploie à s'entraîner. Même si l'intrigue rédigée par Stephen Hunter a été actualisée, un complot gouvernemental voit s'opposer une sempiternelle fois les États-Unis à la Russie. Shooter ne se montre pas très fine dans cette dichotomie du monde, contrairement à Quarry, une autre série du genre sortie à la rentrée.

Toutefois, on finit par se prendre au jeu. Ryan Phillippe est convaincant dans ce personnage qui s'assume faussement et tente de réparer ses torts. La scène d'introduction, où on le voit évoluer dans une forêt de Virginie dense et humide et durant laquelle on s'attend à le voir commettre son premier meurtre à l'aide de son arme, surprend. Ainsi, l'intrigue prend son temps pour introduire les forces en présence et nous faire comprendre la métaphore qui se cache derrière ce dangereux adversaire. Un ennemi dont personne n'a jamais vu le visage, ou une jolie métaphore pour symboliser la peur du terrorisme et évoquer les déceptions liées à la guerre en Irak. La série avait d'ailleurs été repoussée deux fois à cause des différentes fusillades qui ont frappé l'Amérique au mois de juillet.

Publicité

Si les quarante premières minutes de Shooter sont un peu longuettes, le twist final, attendu mais mordant, saura nous convaincre de voir la suite. La série débute par une partie de chasse avec un animal. Mais c'est dans une chasse à l'homme que Bob Lee s'est lancé. Une course-poursuite qu'on espère parsemée d'embûches et de rebondissements suffisamment intéressants pour nous captiver sur la durée. Espérons que Bob Lee Swagger ne manquera pas de balles avant d'avoir atteint sa cible.

En France, Shooter sera diffusée sur la chaîne 13ème Rue en janvier 2017. 

Par Adrien Delage, publié le 17/11/2016

Copié

Pour vous :