Le showrunner de The Walking Dead revient sur le final controversé

Les fans de The Walking Dead ont vivement réagi au final de la saison 6, c'est le moins que l'on puisse dire. Le showrunner Scott M. Gimple défend pourtant son épisode, en dépit des critiques. Attention spoilers si vous n'avez pas vu le final !

En faisant monter la sauce, durant une saison, sur la confrontation de nos héros avec Negan, The Walking Dead a fait ce que toute série populaire se doit de faire pour continuer de maintenir l'intérêt des fans : leur promettre une fin à la hauteur de leurs attentes. Mais pour beaucoup, après ce final de saison 6, la récompense n'était pas au rendez-vous.

Publicité

Après des semaines d'attente, et un épisode d'une heure, le paroxysme était atteint lorsque Negan, incarné par Jeffrey Dean Morgan, apparaissait enfin, dans toute sa cruauté. Il joue à "am-stram-gram" pour savoir lequel de nos héros finira par mourir sous les coups de Lucille, sa batte barbelée fétiche.

Et là, pour les fans, les dernières secondes font un peu l'effet d'un coitus interruptus. Une fois la victime désignée par Negan, la caméra prend le point de vue de celle-ci et le téléspectateur n'en saura pas plus. C'est le noir. Le bruit des coups. Les cris de ses camarades. The end. Basta.

Histoire de répondre à la colère des fans, la chaîne AMC a tenu à organiser une conférence par téléphone entre la presse et Scott M. Gimple, à laquelle a participé le site Variety. Un sentiment de trahison qui n'était évidemment pas l'intention du scénariste :

Publicité

"Il faut nous donner le bénéfice du doute, tout cela fait partie d'un plan, ça fait partie de l'histoire. J'espère vraiment que les gens verront le season premiere (de la saison 7) et comprendront que c'était justifié"

Negan

Il n'est toutefois pas surpris de la réaction des fans : "Nous touchons un large public. D'une certaine façon, les gens pensent maintenant qu'il est de leur devoir d'exprimer leurs opinions et que celles-ci soient entendues. (...) Et pas toujours très subtilement".

Publicité

Quant à ceux qui pourraient le suspecter de ne pas avoir encore décidé à ce stade qui mourrait à la fin de l'épisode, Gimple explique :

"Je sais évidemment, je le sais depuis un moment, ce qu'il se passe dans le season premiere de la saison 7. Présenter ce qu'il s'y déroule, montrer ce moment dans toute sa brutalité, c'est le commencement de notre prochaine histoire".

Pour ce qui est de l'identité de la victime, il a bien conscience de la fragilité de ce secret : "On essaie vraiment de préserver l'expérience du téléspectateur. J'espère vraiment que ça ne va pas fuiter. Le monde est ce qu'il est, mais on va faire tout notre possible pour que ça n'arrive pas".

Publicité

Gimple s'aventure alors dans une comparaison entre le rapport téléspectateur/showrunner et enfant/parent : "Quand on est parent, son enfant peut faire des caprices pour différentes raisons, mais vous continuez de l'aimer et votre devoir est d'être à la hauteur pour lui. Je veux être à la hauteur pour le public. J'espère le reconquérir et apaiser sa colère".

On a connu défense plus convaincante... Verdict dans six mois minimum, avec le retour de The Walking Dead pour une saison 7.

Par Delphine Rivet, publié le 06/04/2016

Copié

Pour vous :