Si vous aimez Making a Murderer, vous aimerez aussi The Staircase

Avant Making a Murderer, il y avait la série-docu The Staircase, réalisée par le français Jean-Xavier de Lestrade. Un thriller haletant au cœur du système judiciaire américain.

Le mois dernier, les abonnés Netflix découvraient le documentaire en 10 épisodes Making a Murderer, une plongée immersive dans l'affaire Steven Avery. Un procès pour meurtre suivi de près par les caméras de Laura Ricciardi et Moira Demos qui continue de secouer l'Amérique.

Publicité

Falsification de preuves, incohérences parmi les témoignages, partialité de certains agents du Bureau du Shérif, comptes à régler... Le public n'est pas resté indifférent face à l'accumulation de bavures qui ont conduit Steven Avery à passer 18 ans en prison pour un meurtre pour lequel il sera disculpé en 2003.

Si Making a Murderer est aussi passionnante à suivre, c'est parce que l'enquête réalisée sur 10 ans par Ricciardi et Demos s'adapte parfaitement au format feuilletonnant. Beaucoup citent Serial comme précurseur du genre, le podcast ayant effectivement suscité un véritable engouement en 2014, en déroulant son intrigue sur plusieurs épisodes, faisant monter le suspense jusqu'à la fin, le tout avec un sens inné du reportage.

Un précurseur du genre

The Staircase

Publicité

Mais avant Making a Murderer et Serial, c'est la série documentaire The Staircase, ou Soupçons en français, qui a pavé la voie de ce nouveau genre d'enquêtes feuilletonnantes.

Réalisée par un français, Jean-Xavier de Lestrade, elle suit le procès de Michael Peterson, un écrivain accusé du meurtre de son épouse. Et comme pour Steven Avery, plus l'on avance, plus le sentiment d'une énorme injustice se fait sentir.

En 2001, Michael Peterson appelle les secours depuis son domicile de Durham en Caroline du Nord, totalement submergé par l'émotion. Paniqué et à bout de souffle, il tente d'expliquer que sa femme est tombée dans les escaliers et qu'elle est inconsciente. Au téléphone, l'homme semble horrifié.

Publicité

On comprend rapidement, en voyant les photos de ce qui est désormais une scène de crime, la raison de sa terreur. Kathleen gît au pied de l'escalier et tout est absolument maculé de sang. L'accusation ne croit pas en la thèse de l'accident et, en dépit de l'absence de preuves et de témoignages d'experts discutables, parviendra à ses fins en 2003 : accusé du meurtre de sa femme, Michael Peterson écope d'une peine de prison à perpétuité.

Une enquête à rebondissements

2.-David-Rudolf-Blow-poke-2

David Rudolf, l'avocat de Michael Peterson, en pleine démonstration

Tout, dans ce fait divers, se prête au feuilleton judiciaire. Le héros de l'histoire est un homme riche et cultivé qui cache un lourd secret... En Caroline du Nord, la bisexualité est apparemment une circonstance aggravante tant l'on sent le piège se refermer dès que l'accusation présente ce fait à la Cour.

Publicité

L'enquête mènera le réalisateur jusqu'en Allemagne, où les avocats de Peterson tentent de lever le mystère sur un autre événement tragique de son passé. The Staircase ne manque pas de twists et autres rebondissements dignes des plus grandes séries criminelles. Et on n'épargne rien au spectateur qui, comme s'il était lui-même sur le banc des jurés, doit encaisser les photos de scènes de crime, celles du corps de la victime au pieds des escaliers ou sur la table d'autopsie.

Initialement diffusée sur Canal+ en janvier 2005, puis sur Sundance Channel, la série-docu refait surface aujourd'hui, portée par le succès de Making a Murderer. Et c'est justement Sundance qui la ressort de ses cartons. The Staircase a connu une suite, qui prit la forme d'un double épisode baptisé The Staircase : Last Chance.

Ultime retournement de situation, alors que Michael Peterson purge sa peine, ses anciens avocats rouvrent le dossier en 2011. Un expert qui a témoigné à charge lors de son procès vient d'être discrédité pour incompétence et manipulation de preuves lors d'autres enquêtes. Si la défense parvient à démontrer que ses conclusions devenues non fiables ont joué un rôle déterminant dans la condamnation de Peterson, le jugement pourra être cassé.

Le premier épisode de The Staircase est visible gratuitement sur Dailymotion, sous-titré en français.

Par Delphine Rivet, publié le 21/01/2016