Homer Simpson touche le salaire de la classe moyenne américaine

Selon une étude très sérieuse menée par des journalistes de Vox, se fondant sur les jobs du père de famille et les dialogues des Simpson, Homer fait partie de la classe moyenne inférieure américaine.

Deux journalistes de Vox se sont attaqués à une tâche ardue : déterminer la place d'Homer des Simpson dans la société, à travers le montant de ses revenus. Pour ce faire, ils se sont fondés sur ses différents salaires et ses diverses déclarations sur sa richesse dans plusieurs épisodes de la série animée.

Publicité

Tout commence avec l'épisode "La Springfield connection" de la saison 6. Au cours d'une balade avec Marge, Homer reconnaît que lui et sa famille font partie de la classe moyenne inférieure de la société américaine.

Une déclaration qui se confirme par le niveau de vie des Simpson : ils habitent dans une petite maison de banlieue avec trois enfants à charge, Homer n'a aucun diplôme et son boulot à la centrale nucléaire requiert peu d'aptitudes techniques.

simpsonpayment

Capture d'écran de l'épisode 23 de la saison 7, sur laquelle on aperçoit le chèque touché par Homer pour son taf. (©️ Fox)

Publicité

Au cours de la saison 7, dans l'épisode "J'y suis, j'y reste", on aperçoit un détail crucial pour l'analyse : son salaire, qui apparaît sur son chèque de fin de mois. De ce plan succinct, les journalistes de Vox en ont déduit qu'Homer gagnait 11,99 dollars de l'heure (10,75 euros environ). Si on rapporte ce montant sur un an, et qu'on l'ajuste à inflation (l'épisode ayant été diffusé pour la première fois en 1996), Homer touche 37 416 dollars (33 500 euros environ).

Si la ville fictive de Springfield était bien la même que celle située dans l'Oregon dont elle s'inspirerait, Homer appartiendrait à la classe moyenne supérieure, si l'on compare ses revenus au salaire médian local.

Plus d'une centaine de métiers

Publicité

Pour aller plus loin, les journalistes de Vox ont décidé de ne pas s'arrêter exclusivement au job le plus fréquent d'Homer (celui à la centrale). En 27 saisons, il a ainsi occupé 191 métiers différents : boxeur, camionneur, astronaute, maire, garde du corps du maire, etc. Ses multiples rémunérations lui ont permis de passer par tous les groupes sociaux, des classes populaires à la haute bourgeoisie.

Les revenus de certaines de ses professions sont impossibles à quantifier, comme lorsqu'il a été trafiquant de bières, Grande Faucheuse (si, si) ou qu'il a été travailleur saisonnier. Ils ont donc préféré faire l'impasse dessus (donner la mort ne doit pas tellement rapporter). En conséquence, ils ont choisi de ne garder que 100 emplois, puis de les comparer avec leur salaire minimum IRL.

jobshomer

Les dix jobs les mieux payés d'Homer. (©️ Vox)

Publicité

C'est notamment dans le cadre de la centrale nucléaire qu'Homer fut le mieux payé, en tant que vice-président et président de l'entreprise. Pour autant, les revenus de 49 % de ses emplois l'ont situé au sein de la classe moyenne. Et même si Homer a tenu des rôles aussi importants que chef d'entreprise, il a souvent touché le fond :  forain, boulet de canon humain, mascotte ou encore panneau d'affichage vivant.

Avec ces chiffres, les journalistes de Vox ont pu déduire une courbe d'évolution du salaire d'Homer selon ses rémunérations et ses emplois. Ainsi, sur 597 épisodes, répartis entre 1989 et 2016, il n'a jamais réussi à grimper l'échelle sociale. Les journalistes de Vox ont remarqué que l'évolution de ses revenus correspondait à peu près à celle que connaît la classe moyenne américaine. Au final, il a plus stagné qu'autre chose, malgré ses réussites aléatoires tout en haut de la hiérarchie.

Bref, Homer n'est pas un éternel loser, bien au contraire vu son parcours fait de hauts et de bas. Et ce n'est pas plus mal : plus il est proche de nous et plus il est drôle et sympathique.

Par Adrien Delage, publié le 20/09/2016

Pour vous :