Des Simpson à The Walking Dead, les parodies porno de séries osent tout

Marge Simpson vous fait fantasmer ? Vous rêvez de passer une nuit torride avec Rick Grimes ? Ces parodies porno de séries cultes vont titiller votre imagination.

La parodie X, un filon juteux

Véritable sous-genre dans l’industrie porno, la parodie de films et séries est un terrain de jeu sans limite dans un secteur à qui l’on reproche souvent son manque de créativité. Pour trouver l’inspiration, rien de plus simple : on prend les plus grand succès du box-office ou du petit écran et on refait le match (avec un budget sensiblement inférieur à l’original).

Publicité

Depuis les années 80, l’industrie du X s’est affairée à produire en masse des remakes de films cultes. Mais la parodie pure, elle, n’est venue que bien après. C’est seulement depuis quelques années que le monde du porno a commencé à creuser ce filon juteux.

Et l’une des premières à faire du bruit, ce fut une adaptation de série : Not the Bradys XXX en 2007, qui a engendré quatre suites, est une version revisitée de The Brady Bunch, une sitcom familiale ultra populaire aux Etats-unis dans les années 70. On égratignait alors le visage même de l’innocence et du mainstream. Un pur scandale !

Publicité

Les recherches internet de parodies X ont dès lors explosé et le studio Hustler s’est engouffré dans la brèche, avec plus ou moins de production value (mais après tout, ce ne sont pas les décors que l’on regarde en premier). On lui doit notamment Simpsons - The XXX Parody, This Ain't Star Trek 3 XXX ou encore This Ain’t Game of Thrones XXX. Aucune d'elle n'a pourtant été nommée aux Emmys.

Un sous-genre qui ose tout

En vertu de la Règle 34 de l’internet, qui assène que "si quelque chose existe, elle a forcément sa version porno quelque part", la parodie pour adultes de séries télé ne souffre d’aucune limite et ne s’interdit absolument rien.

Publicité

On s’attend évidemment à voir fleurir des pastiches hot de nos shows à succès favoris, comme Game of Thrones ou American Horror Story, qui, il faut bien le dire, offrent déjà de belles bases érotico-crados aux réalisateurs X.

Plus surprenant, l’industrie s’affranchit aussi de certaines barrières physiques en passant de la 2D à la 3D, du dessin animé à la version live. On ne remercie donc pas les quelques cerveaux malades à l’origine des parodies porno des Simpson ou Bob l’Eponge. Parce qu’après tout, qui n’a jamais fantasmé sur ce qui se cachait sous le slip kangourou de ce bon vieux Bob ?

Publicité

Véritable exutoire , la parodie, par définition, ne se prend pas au sérieux. Pour certaines, les dialogues sont même franchement drôles et jouent à fond la carte de l’auto-dérision et de la moquerie, comme cette réplique de la fausse Cersei de This Ain’t Game of Thrones : "Winter is coming… Can’t these people say anything else, ever ?".

Et que dire de ce magnifique générique, copie quasi parfaite de l’original, à quelques exceptions près… Ici, les tours sont des vibromasseurs chromés, et les dômes, des seins plaqués or.

De tout, pour tout le monde... ou presque

Mais ce sous-genre devient tout de suite moins fun lorsque l’on cherche à sortir du schéma hétéro-normé. Il devient alors plus compliqué de trouver des équivalents "gay and lesbian friendly". Et par "lesbian", on parle évidemment de vidéos réalisées pour des lesbiennes. Pas le girl on girl habituel qui sert à titiller l’imagination de ces messieurs.

Il y a bien Gay of Thrones mais… en dehors du jeu de mots peu inspiré du titre, ce n’est pas une parodie et ils n’ont pas vraiment l’air de s’en payer une bonne tranche. Enfin quoi que…

On imagine assez facilement qu’il puisse y avoir un attrait pour le genre. Vous adorez The Big Bang Theory mais êtes toujours frustrés de voir Sheldon ou Penny garder leurs vêtements ? (Hey, c’est CBS, what did you expect ?) Qu’à cela ne tienne, la parodie fait sauter toutes les inhibitions de notre joyeuse bande de colocataires.

Pour American Horror Story en revanche, permettez-nous d’avoir quelques doutes. A part des plans serrés sur les muqueuses de ses acteurs, la série est déjà allée plus loin dans le trash que n’importe quelle autre production télévisée.

Quelles que soient vos inclinations en la matière, le monde merveilleux du porno a forcément une parodie pour vous.

Par Delphine Rivet, publié le 03/03/2016

Copié

Pour vous :