© France Télévisions

Le remake français de Skam arrive dès février 2018

On peut d’ores et déjà sortir nos calendriers : Skam France est dans les starting-blocks.

C’est bon, l’attente touche à sa fin. En chantier depuis maintenant plusieurs mois du côté de France Télévisions, l’adaptation française de Skam a bouclé le tournage de ses deux premières saisons, filmées bout à bout, et prépare son atterrissage imminent. On a beau avoir adoré suivre les péripéties de Noora, Sana, Vilde et toute la bande de la série originale, il est désormais temps de rencontrer la relève francophone. Et ce, dès le 5 février prochain sur Facebook, à 10h37.

Publicité

Au rayon du casting, les téléspectateurs du show pourront reconnaître quelques comédiens débutants, à l’instar de Philippine Stindel (Going to Brazil), Marilyn Lima (Bang Gang) ou encore Assa Sylla (Bande de filles). La première saison sera composée de neuf épisodes, avec une seconde déjà filmée qui devrait être proposée dans la foulée.

À l’image du mode de diffusion atypique qu’a adopté la série en Norvège, Skam France proposera des séquences, c’est-à-dire des morceaux d’histoire, qui seront visibles sur Facebook en temps réel, simultanément aux événements qui arrivent aux personnages. Ils seront en parallèle trouvables sur Slash, la nouvelle plateforme dédiée aux jeunes adultes de France Télévisions. Chaque vendredi, les clips vidéo seront condensés en un seul épisode d'une durée moyenne d'une vingtaine de minutes, disponible sur Slash également.

© France Télévisions / GTV Productions

Publicité

En outre, afin de pousser ce concept transmédia toujours plus loin, les personnages principaux seront présents sur les réseaux sociaux, et notamment sur Instagram. En effet, au-delà des scènes tournées pour la série en elle-même, les comédiens ont enregistré des passages supplémentaires qui seront dévoilés dans des stories Insta. Véritablement, cette nouvelle version de Skam compte prendre d’assaut nos interfaces fétiches.

"C’est la même histoire, mais avec des personnages sensiblement différents, précise David Hourrègue, réalisateur de cette adaptation bleu-blanc-rouge. C’était un tournage intense et un gros défi, parce qu’il y avait un matériau de qualité à la base. On a très vite senti que ce serait compliqué voire impossible d’adopter la même démarche en termes de mise en scène". Effectivement, le moins qu’on puisse dire, c’est que Skam France est attendue au tournant par les fans du hit scandinave. Verdict dès la semaine prochaine.

Par Florian Ques, publié le 01/02/2018

Copié

Pour vous :