Les créateurs de South Park ne savent plus comment se moquer de Trump

Une bien triste nouvelle qui en dit long sur l'état actuel des States, entrés en pleine ère Trump. 

trump-feat

Si même les créateurs de South Park ne savent plus quoi faire pour s'attaquer au "phénomène" Donald Trump, il y a de quoi déprimer. Avec un président pareil, on pourrait se dire que Trey Parker et Matt Stone ne risquent pas de manquer de matériel pour concocter des épisodes parodiques. Eh bien, on a tort.

Publicité

Si dans la saison précédente (la vingtième), le dessin animé le plus politiquement incorrect du petit écran US comptait bien dans ses rangs un personnage inspiré de l'homme orange à la mèche peroxydée (Herbert Garrison et son destin présidentiel), il ne devrait pas être au centre de la prochaine livraison. Trey Parker et Matt Stone ont en effet précisé qu'ils allaient moins se moquer de "tout le monde au gouvernement", lors d'une interview pour ABC. Une décision qui n'a rien à voir avec une quelconque autocensure, mais plus à voir avec une panne d'inspiration bien compréhensible.

Demandez à un auteur de comédie d'écrire quelque chose de drôle sur une série déjà comique, sa réponse sera proche de celle des deux showrunners.

"On a vraiment essayé de se moquer de ce qu'il se passait [la saison précédente, ndlr] mais on ne pouvait pas suivre. Ce qui arrivait était beaucoup plus drôle que tout ce qu'on a pu imaginer.

Donc on a décidé de prendre du recul, de les laisser [les politiciens, ndlr] faire leur comédie et de nous concentrer sur la nôtre. [...] Il sont déjà en train de réaliser leur propre comédie. Et ce n'est pas quelque chose dont on peut se moquer", a expliqué Trey Parker. 

Publicité

Il ajoute : "C'est vraiment délicat à gérer maintenant que la satire est devenue réalité." Son complice d'écriture, Matt Stone, donne le même son de cloche : "J'ai l'impression que ça va être plus difficile. Nos cerveaux sont en train d'exploser, comme tout le monde."

South Park, qui ne fait jamais rien comme tout le monde, pourrait carrément prendre le contrepied de cette actualité et mettre un point d'honneur à ignorer ce grand narcissique de Donald Trump. Ce serait encore la meilleure façon de l'emmerder.

Par Marion Olité, publié le 06/02/2017

Copié

Pour vous :