Pour en finir avec l’acharnement contre Theon Greyjoy de Game of Thrones

Ce pauvre Theon, cible facile des critiques des fans de la série, mérite mieux que ça. Attention, spoilers.

La fin explosive du deuxième épisode de la nouvelle saison de Game of Thrones en a surpris plus d’un, avec l’attaque du nouveau vilain Euron Greyjoy contre la flotte de Yara et Theon. Le possible successeur de Ramsay Bolton au titre du plus grand salaud de la série réussit à capturer sa nièce, laissant le jeune homme face à un dilemme de taille. Entre tenter de sauver sa sœur ou prendre la poudre d’escampette, le jeune Greyjoy, terrifié, s’enfuit du bateau et se jette en mer afin d’échapper à son oncle. Les internautes se sont alors vite emparés des réseaux sociaux pour se moquer de son acte et condamner sa lâcheté. Un trait de caractère qui le suit malheureusement depuis le début de la série d’heroic fantasy.

Publicité

Si Theon Greyjoy a commis des actes répréhensibles tout au long de sa courte existence, il n’en reste pas moins l’un des personnages les plus humains de Game of Thrones. Depuis son enfance, le jeune homme n’a jamais été pleinement libre, toujours placé sous le joug d’une autorité supérieure. Malgré son nom de famille et la grandeur de sa maison des Îles de Fer, Theon n’a jamais pu trouver réellement sa place au royaume des Sept Couronnes, essayant tant bien que mal d’exister auprès des personnes qui l’entourent. Quand on connaît son parcours, il convient de relativiser certaines de ses actions ou tout du moins de les comprendre.

Quand on ne trouve pas sa place au royaume des Sept Couronnes

© HBO

Pour justifier l’acte de Theon, un petit récap de son parcours dans Game of Thrones est nécessaire. Suite à la "stupid rebellion" des Greyjoy envers les Stark et les Baratheon, Balon accepte d’abandonner son fils au Nord pour conserver sa place sur le trône des Îles de Fer. Délaissé par son propre paternel, Theon devient alors pupille de Ned Stark et grandit avec toute la fratrie de Winterfell. La famille Stark a toujours été bienveillante à l’égard du jeune Greyjoy, sans pour autant le considérer comme l’un des leurs. D’ailleurs, l’aîné, Robb, ne manque pas de le lui rappeler, tout comme Tyrion le traitant de "laquais" des Stark. Sympa. Néanmoins, l’exécution de Ned va changer la donne et Robb, proclamé roi du Nord, va partir laver l’honneur de sa famille. Theon lui promet alors l’allégeance de la famille Greyjoy, s’il le considère comme un vrai frère.

Publicité

Mais il n’a plus aucun repère aux Îles de Fer, à tel point qu’il ne reconnaît même pas sa sœur, qu’il tente de séduire. Et le rejet de Balon, son paternel, va lui faire perdre la raison. En cherchant son absolution, il va trahir les Stark et s’emparer de Winterfell, laissé à l’abandon, brûlant au passage deux garçons de ferme innocents, qu’il fera passer pour Bran et Rickon. Cette action désespérée, dont le seul but est d’enfin obtenir la reconnaissance de son père, va le mener à la perte de son humanité, lorsqu’il se fera capturer par le bâtard de Roose Bolton. Le machiavélique Ramsay va lui faire vivre un enfer en le torturant, mentalement et physiquement. Lui attribuant une nouvelle identité, à savoir Schlingue, le bâtard Bolton va aussi l’émasculer, lui faisant perdre le peu de masculinité qu’il avait auparavant. Son arrogance et son appétit sexuel résultaient de son cruel manque de confiance en lui.

À partir de ce moment-là, Theon voit son existence réduite à néant. Il erre dans la cage des chiens, comme une coquille vide, impuissante face à la manipulation mentale de Bolton. N’importe quel humain serait en souffrance après de tels actes de barbarie et comme un soldat revenu vivant du front, le jeune Greyjoy est atteint du syndrome de stress post-traumatique. À tel point que la tentative de sauvetage de sa sœur Yara, seul membre de sa famille qui semble un tant soit peu se soucier de lui, échoue. Theon, devenu l’ombre de lui-même, n’arrive pas à fuir son bourreau Ramsay et devient son esclave, répondant à la moindre de ses demandes.

© HBO

Publicité

Ce n’est qu’à l’arrivée de Sansa Stark à Winterfell que Theon arrive à sortir de son état léthargique, avec beaucoup de difficultés cependant. Paralysé par la peur extrême de son maître Ramsay, Theon assistera, impuissant, au viol atroce subi par Sansa. Après le départ de Bolton, Theon va se réveiller et sauver Sansa des griffes de sa maîtresse Myranda, et tous deux s’enfuient de Winterfell. Laissant ensuite Sansa avec Brienne de Torth, Theon rejoint les Îles de Fer et demande pardon à sa sœur Yara. Leur père mort, il souhaite lui laisser les pleins pouvoirs, mais leur oncle régicide débarque pour s’emparer de leurs terres. Les deux Greyjoy n’ont d’autres choix que de s’enfuir vers Meereen afin de rejoindre Daenerys Targaryen.

Dans le monde impitoyable de Game of Thrones, Theon semble être celui qui a les réactions les plus humaines face aux traumatismes qu’il a subis. Il fait partie des laissés pour compte du royaume des Sept Couronnes, à l’instar de Tyrion, Jon Snow ou encore Samwell Tarly, tous trois plus ou moins rejetés par leurs familles, et surtout par leurs pères. Si eux ont réussi à faire de leur différence une force afin d’accomplir leurs destinées, ce n’est pas encore le cas pour Theon. Les autres personnages de la série, ayant aussi subi beaucoup d’épreuves, ont (trop ?) vite repris le dessus pour le commun des mortels. Avec Theon, le show montre la réalité des conséquences de traumatismes sur le physique et la psyché d’un être humain.

Publicité

via GIPHY

Comment voulez-vous qu’avec un parcours aussi chaotique, Theon puisse se défendre contre Euron ? Voir son oncle capturer Yara, la dernière famille qui lui reste, apparaît alors à Theon comme l’un de ses pires cauchemars. Il perd son dernier espoir de retrouver une identité propre et une raison d’exister. En accompagnant sa sœur rejoindre les troupes de Daenerys, Theon reprenait difficilement goût à la vie mais cette perspective part en fumée quand son oncle la menace. Surtout, le visage de son ancien geôlier, Ramsay Bolton, lui revient quand il voit Euron, faisant remonter à la surface les souvenirs de son traumatisme physique et psychologique. Sachant sa sœur condamnée, Theon échange un dernier regard avec elle et saute du bateau.

S’il était facile, et même drôle, de se moquer de ce "manque" de bravoure, il n’en reste pas moins que sa fuite est compréhensible. Qu’aurait-il pu faire de toute manière ? S’il avait tenté quelque chose, Euron les aurait tués, lui et sa sœur. Même si on ne connaît pas encore le sort de Yara, on ne donne vraiment pas cher de sa peau. Il vaut mieux donc que Theon se sauve pour rejoindre Daenerys et la prévenir de la perte de la flotte. Le jeune Greyjoy a encore du chemin à faire avant de retrouver sa totale identité, après une existence chaotique. Son aide dans la libération de Sansa des mains de Bolton donne un peu d’espoir quant à un retour en force du personnage qui pourrait nous surprendre, à l’instar de ce bon vieux Samwell Tarly. Allez Theon, on croit en toi.

La septième saison de Game of Thrones est en cours de diffusion sur HBO et OCS City en France.

Par Mégane Choquet, publié le 26/07/2017

Copié

Pour vous :