© Capcom

Hadouken : les guerriers de Street Fighter vont se bastonner en série

Ryu, Ken, Guile, Chun-Li… Ils seront tous là pour participer au plus grand tournoi d’arts martiaux du petit écran.

© Capcom

Tandis que les gamers rivalisent de "V-Skills" sur l’édition arcade de Street Fighter cinquième du nom, Capcom et Entertainment One signent des Hadouken en cachette. En effet, l’éditeur nippon de jeux vidéo et la boîte de production américaine vont adapter la franchise de combat phare et historique du développeur. Pour cela, ils ont engagé l’équipe créative derrière la websérie Street Fighter : Assassin’s Fist, qui avait rencontré un certain succès auprès des fans de la franchise en 2014.

Publicité

Ce nouveau projet consiste en une adaptation en live action qui s’articulera autour du deuxième et mythique opus de la saga, The World Warrior. Petite révolution vidéoludique, Street Fighter II embarquait les personnages emblématiques que sont Ryu, Ken, Guile et Chun-Li dans une sombre histoire d’arts martiaux et de criminalité. Dans ce volet, les quatre guerriers s’affrontent durant le World Warrior Tournament, organisé par un certain Mr. Bison afin de découvrir qui est le plus fort combattant du Globe.

En luttant, Ryu, Ken, Guile et Chun-Li vont s’apercevoir que Mr. Bison est en réalité un baron du crime à la tête d’une organisation frauduleuse, Shadaloo. En unissant leurs forces, ils devront vaincre l’organisateur du tournoi et mettre un terme aux agissements du groupuscule. L’intrigue de la série devrait principalement tourner autour de cet arc et des quatre protagonistes introduits dans le jeu, même si le projet en est encore à ses prémices.

Avec plus de quarante millions d’exemplaires écoulés à travers le monde, Street Fighter est l’une des licences les plus populaires de Capcom et des jeux vidéo. Souhaitons-lui une aussi bonne réussite sur le petit écran, même si les nombreuses versions animées et celles avec Jean-Claude Van Damme (Street Fighter : L’ultime combat) ou encore Kristin Kreuk (Lana Lang dans Smallville) n’ont jamais véritablement soulevé les foules.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 26/03/2018

Copié

Pour vous :