© The CW

Supergirl marque l’histoire des séries en castant la toute première super-héroïne trans

Un petit pas pour l’univers DC, un grand pas pour la représentation des LGBTQ+.

© The CW

Alléluia, Supergirl ! En castant la toute première super-héroïne trans du petit écran, la série de la CW fait date. Comme le rapporte The Hollywood Reporter, la quatrième saison du show sera marquée par l’introduction du personnage de Nia Nal, une jeune femme transgenre déterminée à protéger les plus démunis. De la même manière que Kara s’est approprié l’identité de Supergirl et tout ce qu’elle représente, Nia suivra une trajectoire similaire en devenant la super-héroïne Dreamer.

Publicité

Bien que le personnage de Dreamer existe dans le comics – son pouvoir est de prédire la mort des autres –, celui-ci n’est pas transgenre, ou ce n’est en tout cas pas spécifié. Supergirl décide également de faire les choses bien en offrant le rôle à Nicole Maines, une jeune actrice et activiste étant elle-même trans. Celle-ci avait attiré l’attention des médias internationaux en 2014, en valorisant l’accès libre aux toilettes publiques pour les personnes transgenres grâce à sa victoire face à la Cour suprême du Maine.

En enrôlant Maines et son alter ego super-héroïque, Supergirl s’impose comme la série la plus inclusive de l’Arrowverse, qui comporte déjà son lot de personnages de couleur et appartenant au spectre LGBTQ+. Greg Berlanti, showrunner des fictions de cette trempe pour la CW, compte poursuivre cet élan progressiste avec Batwoman, une série centrée sur l’héroïne lesbienne du même nom qui vient tout juste d’être mise en chantier.

Supergirl reprendra du service dans sa saison 4 dès le 14 octobre prochain outre-Atlantique.

Publicité

Par Florian Ques, publié le 24/07/2018