La créatrice de Sweet/Vicious révèle comment la série aurait dû se terminer

Alors que MTV a annulé les aventures du duo badass de Sweet/Vicious le mois dernier, sa créatrice révèle aujourd’hui ce qu'elle avait envisagé pour la fin de la série.

© MTV

© MTV

Annulée faute d’audiences à l’issue de sa première saison, Sweet/Vicious a pourtant marqué cette année sérielle par son propos et sa tonalité. Sur fond de campus universitaire, elle s'attaquait à la culture du viol en racontant l’histoire de deux étudiantes, Jules et Ophelia. En quête de justice pour les victimes de viols et agressions sexuelles, les deux femmes rendaient la monnaie de leur pièce aux agresseurs à grands coups de batte de baseball.

Publicité

Terminée trop tôt, la série a tout de même eu une fin de première saison satisfaisante, permettant au personnage de Jules de confronter son propre assaillant et de réclamer justice auprès de son université. Présente lors de l’ATX Television Festival à Austin, Texas, la créatrice et showrunneuse de la série, Jennifer Kaytin Robinson, a déclaré : "J’ai résolument terminé la première saison ainsi afin d’apporter une conclusion à l’histoire de Jules, parce que je me suis dit ‘on ne sait jamais’ et j’ai bien fait."

Mais maintenant que la série est finie et qu’elle ne semble pas être sur le chemin de la résurrection (aucune autre chaîne ou plateforme n’a pour l’instant racheté les droits du show), Robinson a révélé au public du festival la fin qu’elle aurait souhaité donner à Sweet/Vicious : "J’ai toujours su comment je voulais finir la série, a-t-elle déclaré. En ce qui concerne Jules et Ophelia, la série aurait évolué en concordance avec ce qu’il se passe dans le monde. [...] Je voulais qu'elle se termine avec Ophelia choisissant de porter le chapeau pour toutes leurs actions afin que Jules puisse avoir la vie qui lui avait été arrachée." Une fin qui aurait été des plus touchantes, mais qu'on ne verra (peut-être) jamais sur nos écrans.

Par Marine Pérot, publié le 12/06/2017

Copié

Pour vous :