Selon Steven Knight, Taboo devrait avoir droit à une saison 2

Annoncé comme une mini-série, le Tom Hardy show pourrait finalement prendre une plus grande ampleur et ce n'est pas pour nous déplaire.

taboo-feat

©️ FX/BBC

Seulement deux petits épisodes de Taboo ont été diffusés sur FX et la BBC et pourtant, Steven Knight (Peaky Blinders), le cocréateur du show, pense déjà à une saison 2. Sombre, glauque, inspirée de l'univers de Charles Dickens, Taboo a surtout fait forte impression grâce à la prestation très physique de son acteur phare, transformant la série en un véritable Tom Hardy show. Pour Steven Knight, ça ne fait aucun doute : Taboo a le bagage nécessaire pour étaler l'intrigue sur plusieurs saisons et ne pas se limiter à une mini-série de huit épisodes.

Publicité

Le scénariste et producteur s'est confié lors de la conférence de presse de FX de la Television Critics Association, confirmant le prolongement de la série pour explorer notamment l'évolution de la Compagnie britannique des Indes orientales. "Il y aura une saison 2" a-t-il indiqué aux journalistes de The A.V. Club. Comme il l'a révélé à Deadline, Steven Knight, Tom Hardy et son père Chips ont une idée bien précise de la suite du show :

"Nous avons des projets — en tout cas j'en ai — si nous recevons le feu vert pour en faire plus. Le plan, c'est qu'il y aurait trois saisons. Et, comme avec Peaky Blinders, j'ai déjà une idée de la fin. J'imagine que ça aide en tant que scénariste. La fin que j'ai en tête serait que James Keziah Delaney mette les pieds dans la baie de Nootka. Mais ce n'est pas pour demain."

Il est ensuite revenu sur l'importance d'un drama historique anglais du type de Taboo dans le monde des séries. Selon Steven Knight, l'angle original de la série est de conter des faits historiques et d'examiner la société de l'époque à travers les thèmes du commerce et de la colonisation. Le personnage de James Keziah Delaney incarne une certaine forme de méritocratie, de rêve américain accompli à la force de ses poignets. Reste à voir si ce constant focus sur Tom Hardy et son rôle ne gâcheront pas le reste de l'histoire et les personnages secondaires.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 17/01/2017

Copié

Pour vous :