© Syfy

Un premier teaser occulte pour la saison 3 de Channel Zero

Syfy enchaîne ses histoires terrifiantes inspirées des creepypastas.

En seulement deux saisons de six épisodes chacune, Channel Zero s’est imposée comme une fascinante et dérangeante série d’anthologie horrifique. Joliment mis en scène et basé sur des histoires d’épouvante envoûtantes trouvées dans les abysses d’Internet (les fameuses creepypastas), le show de Syfy a un certain cachet visuel et ses propres qualités narratives qui le distinguent du mastodonte du genre, American Horror Story. Le succès sur la chaîne a permis au créateur Nick Antosca de développer 3 saisons. L’arc No-End House clos, un premier teaser du troisième volet vient nous mettre l’eau à la bouche.

Publicité

Intitulé Butcher’s Block (littéralement "morceau du boucher"), ce chapitre comportera un nouveau casting et un lieu d’action inédit. Le premier nom annoncé est celui de Rutger Hauer (Blade Runner, Batman Begins), qui campera un magnat de l’emballage de viande dans les années 1950. Ce dernier disparaît subitement après le meurtre de ses filles. La distribution comprend également Holland Roden (Teen Wolf), une jeune femme atteinte d’une maladie mentale, Brandon Scott (Guerrilla), un flic désabusé, et Krisha Fairchild, une journaliste qui enquête sur la disparition des filles de l’entrepreneur.

Comme les deux saisons précédentes, Buther’s Block est fondée sur une creepypasta dénichée cette fois sur Reddit. Celle-ci, rapportée par l’utilisateur searchandrescuewoods, raconte l’histoire d’Alice, une jeune femme un peu paumée qui s’installe dans une nouvelle ville pour recommencer sa vie. Là, elle apprend que ces rues tranquilles sont frappées par une série de disparitions inexpliquées. Avec sa sœur, elle décide de mener l’enquête et se rend compte que quelque chose traque les habitants de cette bourgade isolée. En somme, du pur et très flippant Channel Zero.

La sortie de ce premier teaser s’avère quelque peu précoce, puisque la saison 3 du show ne sera pas diffusée avant 2018. Mais tant que la qualité de la série reste au rendez-vous, on acceptera de patienter quelques mois pour s’offrir des sueurs froides et un voyage perturbant dans l’horreur contemplative de Channel Zero.

Publicité

Par Adrien Delage, publié le 26/10/2017

Copié

Pour vous :