© NBC/Netflix

The Good Place, la comédie qui va au-delà de l’imprévisible

Innovante et rafraîchissante, The Good Place continue d’être l’une des comédies les plus intelligentes du paysage sériel. Attention, spoilers.

© NBC/Netflix

On l’attendait, elle est enfin là. Élue meilleure comédie du petit écran à l’heure actuelle (par nos soins, of course), The Good Place est revenue le 27 septembre 2018 avec un double épisode. Mais cette fois-ci, pas de crevettes volantes ou de boutiques de yaourts glacés au programme. Au lieu de ça, dans la lignée de ce qu’avait annoncé le season finale précédent, Eleanor et ses trois acolytes du Mauvais Endroit sont renvoyés sur Terre pour une expérience décisive, avec à la clé ce qu’ils convoitent tous : un laissez-passer pour le paradis.

Publicité

De retour sur notre chère planète bleue pour saisir (sans le savoir) leur seconde chance, les rescapé·e·s de The Good Place échappent à la faucheuse plutôt que de clamser comme la première fois. Chacun réagit alors à sa façon après avoir frôlé la mort : Chidi en essayant de comprendre les raisons scientifiques de son indécision perpétuelle, Tahani en devenant pseudo-moine bouddhiste… Mais l’expérience n’étant pas concluante, Michael est forcé d’intervenir en poussant leurs destins à se croiser, jugeant qu’ils se rendent mutuellement meilleurs. C’est sans compter sur les démons du Mauvais Endroit et leurs combines…

© NBC/Netflix

À chaque saison, The Good Place ne rechigne pas devant un peu de nouveauté. Mais pour ce troisième tour de piste, la comédie de Michael Schur (Parks and Recreation) vise plus haut et se paie (presque) une remise à zéro totale. Les membres du quatuor central ne se connaissent pas, ils n’ont pas conscience de leur séjour post-mortem. Dès les premières minutes de cet épisode XL de retour, on jurerait que la série est partie pour faire des redites. Et pourtant, au terme de ces quarante minutes, elle nous prend de court en ajoutant un rebondissement bienvenu.

Publicité

En même temps, attendait-on autre chose de la part de The Good Place ? Depuis son lancement à l’automne 2016, la série a mis un point d’honneur à se distinguer des autres sitcoms de la petite lucarne. Exit les blagues potaches attendues et les storylines ressassées de The Big Bang Theory et autres émules, l’œuvre de Michael Schur se détache des prérequis de la comédie sérielle. Pour ça, elle fait notamment usage du twist, procédé scénaristique essentiel aux dramas ici employé dans un contexte humoristique. Et The Good Place a prouvé que, étonnamment, cette hybridation pouvait fonctionner.

La seule peur qu’on puisse avoir en saison 3, du moins au vu de son point de départ, c’est que le développement des personnages auquel on a pu assister les deux saisons précédentes soit vain. Placé·e·s à l’origine dans un faux paradis où ils et elles devaient se rendre mutuellement fous, Eleanor et les autres ont fini par se découvrir, s’entraider, apprendre les uns des autres. Avec cette sorte de reboot, leurs compteurs relationnels sont remis à zéro. Bien entendu, cela n’est pas irréversible, mais pour l’heure, les liens entre les personnages, et les interactions qui en découlent, sonnent trop familières.

© NBC/Netflix

Publicité

Et puis, au fond, avouons-le, on espère que ce come-back sur Terre ne sera qu’une escale, rapide et efficace, afin de mieux retourner là-haut. Au Bon Endroit, au Mauvais Endroit, peu importe ! The Good Place a une mythologie atypique et intrigante qui mérite d’être davantage creusée, ce qui paraît difficile à faire si cette expérience terrienne s’éternise. On prie pour que cette saison ait du sens sur le long terme et ne représente pas une période de remplissage superflue.

Si on juge The Good Place avec autant de sévérité, c’est parce qu’on l’adore. À l’heure où les sitcoms gâchées par de vieux rires enregistrés font un retour en force sur les networks américains, elle sort sans difficultés du lot et prouve qu’il est encore possible de mettre au point une série humoristique, subtile, novatrice et surtout intelligente aussi bien sur la forme que sur le fond. Puisqu’elle a placé la barre très haut, on prie pour que cette saison 3 maintienne le cap des précédentes.

The Good Place est diffusée en US+24 sur Netflix en France à raison d’un épisode par semaine.

Publicité

Par Florian Ques, publié le 01/10/2018

Copié

Pour vous :