En images : des "Handmaids" sillonnent Los Angeles pour promouvoir la série aux Emmys

Une vision assez flippante en somme.

handmaids-feat

À Los Angeles, la campagne des séries pour les Emmys bat son plein. La cérémonie dévoilera ses nominations le 13 juillet pour se tenir ensuite le 17 septembre prochain. L’une des favorites cette année est sans conteste la dérangeante et entêtante The Handmaid’s Tale, dystopie glaçante dans laquelle les femmes fertiles ont été réduites en esclavage sexuel.

Publicité

Histoire de ne pas se faire oublier, la série diffusée sur Hulu fait campagne à sa façon pour les Emmys. Plusieurs femmes, vêtues d’une robe rouge et d’une coiffe blanche, comme les fameuses "handmaids" de la série, ont ainsi été repérées à Los Angeles. Dans le show, on les voit en effet régulièrement sortir de la maison où elles ont été assignées pour faire des courses (ou laver le sang d’effroyables crimes commis par le régime). Elles doivent se déplacer au minimum par deux.

Des handmaids IRL ont été vues autour de West Hollywood, dans les rues de Sunset Strip ou encore au Hollywood Forever Cemetery. Comme dans la série, elles s’arrêtent de temps à autre, par deux, sur des bancs publics.

De la difficulté de promouvoir une dystopie

Handmaids in LA • • • • #handmaids #handmaidstale #atwood #hulu #dystopia #instagood #picoftheday

Une publication partagée par tsouza07 (@tsouza07) le

Publicité

Comme pour les films avec les Oscars, les séries sont en pleine campagne de séduction des votants aux Emmys. Cela prend la forme d’opérations promotionnelles comme celle-ci, mais aussi d’envoi de goodies et de box spéciales avec des DVD collectors.

On appelle ce moment de publicité "For you Your Consideration". Dans le cas d’une série très sombre comme The Handmaid’s Tale, c’est un peu compliqué. Cela peut donner lieu à des scènes gênantes comme ces deux mecs surexcités qui demandent aux handmaids de les pointer du doigt, faisant allusion à une scène de lapidation effroyable dans le show.

Quand une série dystopique imagine le pire, les marketeux se tapent la tête contre les murs pour en faire la pub. Amazon avait face à un souci similaire avec The Man in the High Castle, série qui imagine une victoire du régime nazi sur les États-Unis. La plateforme avait dû retirer certaines de ses affiches à New York. Trop de mauvais souvenirs, faut pas déconner.

Publicité

Par Marion Olité, publié le 13/06/2017

Copié

Pour vous :