Dans In the Long Run, Idris Elba incarne son propre père et voit ce rôle comme une thérapie

L’acteur britannique est capable de tout jouer, même son propre père.

(© Sky)

Dans une nouvelle série pour la chaîne anglaise Sky1, Idris Elba s’est prêté à un exercice hors du commun : incarner son père. Pour l’acteur britannique, cette expérience s’est avérée positive et a même été une sorte de "thérapie", selon ses propres termes.

Publicité

Celui que l’on connaît pour ses rôles dans The Wire ou Luther incarne un père de famille dans In the Long Run, une nouvelle comédie plus ou moins tirée de son enfance dans l’Est de Londres dans les années 1980. L’acteur raconte que son père, décédé il y a près de cinq ans, était quelqu'un de jovial, drôle et qu’entrer dans sa peau a été pour lui une expérience amusante et instructive. 

Dans In the Long Run, on suit la famille formée par Agnes (Madeline Appiah), Walter Easmon (inspiré par le père d’Idris Elba) et leur fils Kobna (Sammy Kamara) et dont la petite vie tranquille va être bouleversée par l’arrivée de l’excentrique oncle Valentine (Jimmy Akingbola). Le comique anglais Bill Baily est également censé faire une apparition dans la série dans le rôle de Bagpipes, un ami de la famille.

"C’était très émouvant de jouer ce rôle"

(© Sky)

Publicité

Dans une interview accordée à la Press Association et rapportée par The Independent, Idris Elba admet que l’expérience de se retrouver dans la peau de Walter a été poignante. Ce personnage à la vie routinière évoque en effet le père de l’acteur par de nombreux aspects. Il explique :

"J’étais très proche de mon père et il est décédé il y a environ cinq ans, ce qui fait que ça a parfois été très émouvant de jouer son rôle. Je me souviens de la première fois où on a fait un essayage avec le costume. J’ai mis les habits et la perruque, et c’était vraiment fort, parce qu’on avait tout fait pour que ça lui ressemble."

Mais, aussi émouvante l'expérience fut-elle, le fait d’incarner son père a également eu de bons côtés d’après l’acteur : "C’était en fait une bonne thérapie, de rire de tout ça. Mon père était drôle et jovial, c’était un homme qui aimait s’amuser, un type sympa", a-t-il ajouté.

Publicité

Par ailleurs, Idris Elba est passé derrière la caméra pour réaliser son premier film, Yardie, adapté du livre éponyme de l’auteur britannique d’origine jamaïcaine Victor Headley. Le premier trailer et l’affiche viennent d’être révélés, mais impossible de savoir quand le film sortira en France.

La série, intitulée In the Long Run, sera diffusée sur la chaîne britannique Sky1 le 29 mars.

Publicité

Traduit de l’anglais.

Par Matthew Kirby, publié le 02/03/2018

Pour vous :