The Shannara Chronicles : quand Le Seigneur des Anneaux rencontre The 100

Ce mardi 5 janvier, MTV lançait en grandes pompes sa nouvelle série fantastique The Shannara Chronicles, à la croisée des chemins entre Le Seigneur des Anneaux et The 100.

Dans un futur alternatif, la civilisation telle que nous la connaissons a laissé place à des paysages sauvages, peuplés par des elfes, des trolls et des rovers (des humains nomades redoutés qui vivent de larcins). Des années après la terrible Guerre des Races, la paix est de nouveau menacée lorsque l'arbre sacré Ellcrys commence à dépérir.

Publicité

La jeune princesse elfe Amberle (Poppy Drayton) a en effet des visions apocalyptiques de son pays en ruines, alors que des démons déferlent sur Arborlon. De son côté, Will (Austin Butler), mi-homme mi-elfe, est embarqué bien malgré lui dans une mission par le druide Allanon (Manu Bennett).

Une série fantastique sous influences

Avec The Shannara Chronicles, adaptation des romans de Terry Brooks par Alfred Gough et Miles Millar, MTV s'attaque à un sacré morceau. La chaîne se lancé ainsi dans le "Young Adult", genre littéraire destiné aux jeunes adultes, qui a fait les beaux jours des studios de cinéma ces dernières années avec les sagas comme Divergente ou Hunger Games. C'est d'ailleurs à cette dernière que l'on pense en découvrant les prémices de The Shannara Chronicles, où de jeunes elfes se livrent à une course sans merci à travers les bois pour faire partie des Élus.

Avec son univers fantastique et sa population bigarrée composée d'elfes, de trolls et autres créatures, c'est évidemment l'ombre de Tolkien qui plane sur la série. Difficile de ne pas la comparer au Seigneur des Anneaux, surtout que l'on retrouve dans le show l'acteur John Rhys-Davies, ici elfe, qui incarnait le nain Gimli dans la trilogie de Peter Jackson. Et pourtant, The Shannara Chronicles parvient à se distinguer de ce pesant héritage assez rapidement, en imposant sa vision plus jeune et plus sexy, et une mythologie qui lui est propre.

Publicité

Des débuts convaincants

shannara-chronicles

Une introduction sous la forme d'un double épisode d'une heure était nécessaire pour présenter cet univers dense, poser les enjeux et dessiner les trois trajectoires de nos héros, qui finiront naturellement par se télescoper. Cette mise en place maintient toutefois un rythme soutenu sur la longueur, suffisamment pour ne pas s'ennuyer et donner un bon aperçu de ce qui attend le téléspectateur.

Il aurait été facile de se perdre dans les méandres de cette mythologie, à la fois totalement nouvelle et pourtant si familière, mais la série mène assez bien sa barque sans nous noyer dans des intrigues trop complexes.

Publicité

En dépit d'un casting et de dialogues plutôt lisses, The Shannara Chronicles impressionne par sa "production value". MTV, qui reste une petite chaîne dans un paysage ultra concurrentiel, a misé gros et le résultat se voit à l'écran. Le dépaysement est garanti grâce aux décors naturels de Nouvelle-Zélande, qui avaient déjà grandement contribué à la magie du monde du Seigneur des Anneaux.

Le cœur de la série, en adéquation avec son public, sont ses trois jeunes héros : Amberle (Poppy Drayton), Will (Austin Butler) et Eretria (Ivana Baquero), soudainement arrachés à leur quotidien, plongés dans un monde brutal et une quête dont ils ne ressortiront pas indemnes.

Si The Shannara Chronicles parvient à ne serait-ce qu'approcher la gravité émotionnelle d'une série comme The 100, où des ados luttent pour leur survie dans un monde post-apocalyptique, elle aura gagné son pari. Pour l'instant, le potentiel est bien là, l'ambition aussi, et le show nous offre suffisamment d'action pour attiser notre curiosité.

Publicité

MTV a mis en ligne les quatre premiers épisodes, en parallèle de son lancement sur la chaîne. En France, la série sera diffusée dès le 12 janvier prochain sur SyFy.

Note : 3/5

Par Delphine Rivet, publié le 08/01/2016

Copié

Pour vous :