Si vous regardez The Walking Dead, Donald Trump s'intéresse à vous

On doute fort de la réciprocité de ce soudain intérêt.

negantrump

Pendant l'élection présidentielle américaine, Donald Trump et Jared Kushner se sont intéressés aux tendances du moment chez les téléspectateurs et plus particulièrement aux séries qui cartonnent, comme The Walking Dead. Rassurez-vous, personne ne vous traite de pro-Trump si vous appréciez le show d'AMC, excepté Jared Kushner et ses analyses de data. Le directeur de campagne du nouveau président des États-Unis s'est confié au magazine Forbes sur le programme mis en place pour vendre son client. Plutôt que de lancer une campagne globale à la télévision et d'acheter de l'espace publicitaire entre les programmes télévisés les plus regardés, Jared Kushner a préféré cibler une audience et des émissions spécifiques.

Publicité

Cette stratégie, jamais mise en place pour une élection auparavant, a porté ses fruits d'une manière ou d'une autre vu le résultat des votes. Les équipes de Jared Kushner ont également appliqué ce procédé avec NCIS. Après leurs analyses sur les goûts et les valeurs défendues par l'audience, ils ont considéré les fans de la série policière comme hostiles à l'Obamacare.

Pour tirer ce genre de conclusions à première vue invraisemblables, les équipes du directeur de campagne ont accouché d'un algorithme en fonction de deux variables : les valeurs similaires à celle du programme de Donald Trump que les téléspectateurs défendent et les séries qu'ils regardent. Elles en ont dégagé une corrélation plutôt étonnante.

Si on vulgarise rapidement la stratégie marketing de Jared Kushner, on peut affirmer que les téléspectateurs qui regardent NCIS votent plutôt républicains. Quant aux fans de The Walking Dead vivant dans les swing states, ils sont défavorables à l'ouverture des frontières des États-Unis. En conséquence, Jared Kushner a décidé d'augmenter sur AMC la diffusion de spots TV pendant les épisodes de la série zombiesque, spots qui vantaient le souverainisme territorial voulu par Donald Trump.

Publicité

De l'importance des zombies

trumpwalkingdead

© AMC

Le côté ultraconservateur que prêtent les équipes de campagne de Donald Trump à The Walking Dead peut s'expliquer pour des raisons narratives. Métaphoriquement, le combat entre les survivants et les rôdeurs peut représenter le sentiment d'un conflit entre Américains et immigrés qui peut naître dans l'inconscient de certains téléspectateurs. Par exemple, pour lutter contre la menace des zombies, les survivants d'Alexandria s'unissent sous le commandement de Rick qui est un ancien policier, aka un personnage qui rassemble toutes les valeurs américaines conservatrices.

Les habitants comptent sur ce leader pour défendre leur patrie contre l'envahisseur zombie, des individus différents qui veulent s'emparer de leur sanctuaire, des "autres" dangereux et hostiles comme aurait dit Jack dans Lost. Et de surcroît, c'est une population qui est désormais présente sur tout le territoire américain.

Publicité

Bien sûr, cette réflexion peut être balayée d'un revers de main : les morts-vivants de The Walking Dead sont des Américains, sauf si les rôdeurs ont appris à nager entre-temps. Malgré tout, les dents grinçantes, les grognements rauques et l'apparence des zombies terrifient. Leurs attaques répétées sur le groupe de survivants, dernier bastion des valeurs américaines dans ce monde post- apocalyptique, enveniment cette métaphore.

Pourtant, la série nous a appris une chose depuis l'arrivée d'antagonistes comme le Gouverneur ou Negan : les vrais monstres de l'histoire ne sont pas les zombies, mais bien les humains, qui oublient vite les valeurs de la démocratie et de l'égalité pour mettre en place des régimes tyranniques. Mais heureusement, ils finissent tous par se prendre une raclée dans la série.

Par Adrien Delage, publié le 23/11/2016

Copié

Pour vous :