Selon cette théorie complètement WTF, Riverdale existerait dans l’univers de Black Mirror

On peut toujours compter sur Internet pour imaginer les théories les plus absurdes et tirées par les cheveux.

© Netflix

Comme on dit, ne tirez pas sur le messager ! On sait déjà que cette théorie va susciter les plus vives réactions en commentaires de cet article. Rassurez-vous, on a parfaitement conscience du caractère totalement WTF de cette dernière.

Publicité

Mais c’est si fou qu’on n’a pas pu s’empêcher de la partager avec vous, chers et chères sériephiles incrédules ! Selon le site SyFy Wire, Riverdale ferait partie intégrante de l’univers de Black Mirror. Pour être encore plus précis, la série d’ados de la CW serait… une simulation semblable à l’USS Callister. On vous laisse digérer l’info avant de passer aux explications, aussi farfelues que la théorie en elle-même.

Souvenez-vous, le 4 mai dernier, Riverdale diffusait le douzième épisode de sa première saison sur The CW (et le lendemain chez nous, sur Netflix). Le couple formé par Kevin et Joaquin se séparait, et le biker prenait un bus pour quitter la petite ville et ses tourments. C’est sa destination, affichée sur la porte du bus, qui a mis la puce à l’oreille de Riley Silverman, l’auteure de la fameuse théorie : San Junipero. Vous l’avez ?

"San Junipero", c’est évidemment un clin d’œil à l’un des plus beaux épisodes de Black Mirror (le quatrième de la saison 3), qui porte le même nom. Mais alors, quel rapport avec l’USS Callister et sa vibe très Star Trek nous direz-vous ? Eh bien, selon Riley Silverman, Riverdale serait une simulation, au même titre que les aventures intergalactiques de Robert Daly et son crew :

Publicité

"Et si quelqu’un n’en avait rien à faire de l’espace et, au lieu d’explorer l’Univers, voulait vivre dans le monde sombre et filtré d’intrigues adolescentes et résoudre des mystères ?"

Bien sûr, l’idée que Riverdale soit une simulation intégrée au microcosme de Black Mirror est une aberration totale. Ça impliquerait un complot sans précédent dans l’industrie télé américaine, un sens de l’absurde hallucinant et une sacrée connivence entre Charlie Brooker (le créateur de la série anthologique), Netflix, Roberto Aguirre-Sacasa (celui qui a adapté Riverdale pour la télé) et The CW. Le fait que les deux séries soient diffusées, hors US, sur la même plateforme, n’a bien sûr aucun rapport avec le schmilblick. Une théorie qui n’a donc aucun autre intérêt que celui de faire sourire.

Par Delphine Rivet, publié le 10/01/2018

Copié

Pour vous :