©Colin Hutton/SKY TV/Canal+

Tunnel revient dans une saison 2 haletante

Canal+ lance ce soir la deuxième saison de Tunnel, adaptation franco-anglaise de la série Bron, portée par Clémence Poésy et Stephen Dillane. Biinge a rencontré l'actrice française et le showrunner Ben Richards. 

©Colin Hutton/SKY TV/Canal+

©Colin Hutton/SKY TV/Canal+

Bron est ce qu’on appelle un concept à succès. À l’image de séries comme Shameless ou Real Humans, son concept accrocheur lui a permis d’être importée aux quatre coins du globe. Imaginez plutôt : un duo d’enquêteurs mal assortis, de nationalitéS différenteS, doit travailler ensemble quand un crime a lieu à la frontière des deux pays concernés.

Publicité

Ce pitch de départ a ainsi concerné le Danemark et la Suède pour sa version originale, puis les États-Unis et le Mexique dans son remake américain avec Diane Kruger (The Bridge, deux saisons) et enfin la France et l’Angleterre dans Tunnel, coprod franco-anglaise lancée avec succès (1 million d’abonnés en moyenne par épisode) par Canal+ en 2013.

Dans cette version, Clémence Poésy incarne Elise Wassermann, une jeune femme brillante dans son travail mais sérieusement inadaptée à la vie en société. Elle va s’ouvrir au contact de l’inspecteur Karl Roebuck (Stephen Dillane, vu dans Game of Thrones), avec lequel elle doit enquêter quand un cadavre est retrouvé dans le tunnel sous la manche.

Publicité

Pour cette deuxième saison, le showrunner anglais Ben Richards a imaginé une nouvelle intrigue, prenant ses libertés avec la version originale. Elle lui a été inspirée en partie par la tragédie de Lockerbie en Écosse (l’explosion d'un avion en 1988 qui tua 270 personnes). Cette saison 2 renvoie immanquablement à une actualité européenne sombre (terrorisme, immigration, crise financière).

"En tant qu'auteur, on utilise toujours le genre pour explorer d'autres sujets, comme les enjeux politiques dans Tunnel, explique Ben Richards. Si vous échouer à divertir le public, et que vous le noyez sous de trop nombreuses considérations politiques, personne ne regardera votre show. Il faut trouver le bon équilibre. Quand on y arrive, c'est très satisfaisant. On peut se concentrer sur l'intrigue et les thèmes qui nous tiennent à cœur."

Aborder le terrorisme après les attentats de Paris

TUNNEL 2 - Episode 1

© Colin Hutton/SKY TV/Canal+

Publicité

Dans les premiers épisodes de cette saison 2, un acte terroriste particulièrement choquant a lieu. Ben Richards s’en explique. "L’extrémisme religieux ne constitue pas le thème principal de cette saison. J'ai écrit cet épisode bien avant les évènements de novembre à Paris. J'ai évidemment été très choqué par ce qui est arrivé en France. Je tenais à ce que le terroriste vise toutes les religions dans cet épisode : musulmans, juifs et chrétiens. Je ne voulais surtout pas m’axer sur le terrorisme islamiste."

Il ajoute, concernant cet épisode diffusé ce soir sur Canal+ : "Je parle pour l’Angleterre, mais je suis très inquiet que de jeunes gens musulmans, qui n'ont aucun lien avec de quelconques terroristes, ne puissent pas s'exprimer. Je voulais leur donner la parole. La jeune femme musulmane explique dans cet épisode que ses parents et grands-parents étaient surnommés les 'Pakis'. Elle retrace ainsi une longue histoire de préjugés racistes envers sa famille. C'était très important pour moi de mettre ces problèmes en avant."

Retrouver Élise

©Colin Hutton/SKY TV/Canal+

©Colin Hutton/SKY TV/Canal+

Publicité

La série est avant tout centrée sur le duo formé entre Élise, récemment nommée commandant à la PJ de Calais, et Karl Roebuck, qui se remet avec difficulté de la perte de son fils, Adam (en toute fin de première saison). L'homme reprend du service pour une double enquête : le crash d'un avion et l'enlèvement d'un couple de Français dans le tunnel sous la manche. Il va refaire équipe avec Élise pour cette double affaire aux ramifications multiples.

Un personnage que Clémence Poésy n'a pas vraiment abandonné depuis la fin de la première saison. "Élise ne m'a pas quittée. Les gens m'arrêtaient pour en parler, ce qui m'a fait prendre conscience de l'impact qu'elle a pu avoir. Un personnage que l'on joue, ça reste pour moi comme un ami auquel on pense de temps en temps."

"Élise a changé au début de la saison 2, confie Clémence Poésy. Elle a fait tout un chemin d'ouverture dans la première saison, qui l'a menée vers une possibilité de relation amicale avec Karl. En début de saison 2, toute une partie d'elle-même, enfouie depuis des années, va refaire surface. C'était un beau voyage à faire."

L'actrice ajoute : "Au début de la saison 2, Élise se sent coupable de ce qui s'est passé. D'ailleurs, elle est constamment dans la découverte de nouvelles émotions. Un des réalisateurs me disait que c'est un peu comme si on versait du Coca dans un ordinateur. Chaque nouvelle situation fait remonter des choses qu'elle ignorait elle-même, et cela chamboule son mode de fonctionnement."

Si Clémence Poésy ne confirme pas exactement sa présence pour une éventuelle saison 3 ("Ça ne dépend pas de moi !"), les audiences de cette deuxième saison, si elles sont au rendez-vous, pourraient convaincre Canal+ de poursuivre ce thriller européen de très bonne facture, qui a su développer un ton personnel par rapport à son modèle suédo-danois.

La saison 2 de Tunnel est à suivre sur Canal+ tous les lundis soir à partir du 7 mars.

Par Marion Olité, publié le 07/03/2016

Copié

Pour vous :