© Netflix

Finn Wolfhard de Stranger Things renvoie son agent soupçonné de violences sexuelles

Le hashtag #MeToo continue d’aider à faire tomber des têtes à Hollywood.

© Netflix

Dans la foulée de l’affaire Harvey Weinstein, point de départ d’un réel mouvement social, une autre figure hollywoodienne vient d’être accusée de harcèlement sexuel. Son nom, c’est Tyler Grasham. Depuis des années, ce dernier bosse pour APA, une agence de talents états-unienne, et représente bon nombre de comédiens, des plus aux moins connus, souvent jeunes et démarrant à peine leur carrière. Dernièrement, plusieurs de ces acteurs en herbe ont tenu de graves propos à son égard.

Publicité

En début de semaine passée, Blaise Godbe Lipman, un cinéaste débutant, a partagé sur son compte Facebook un témoignage des violences sexuelles dont il a été victime lors de ses débuts dans le business, alors qu’il n’était qu’adolescent. Préservant initialement l’anonymat de son agresseur, il a ensuite dévoilé qu’il n’était autre que Tyler Grasham après que ce dernier lui a envoyé un poke sur Facebook, probablement en guise de provocation. Ni une, ni deux, d’autres ont commencé à prendre la parole.

Connu pour son rôle dans la série canadienne Orphan Black, Jordan Gavaris a utilisé Twitter pour accuser à son tour Tyler Grasham. Comme le rapporte Vulture, l’acteur apprend à la Toile que l’agent de stars l’a maintes fois menacé et harcelé par téléphone. Mais comme le dit l’adage : Karma is a bitch. Finn Wolfhard, alias Mike dans Stranger Things, qui faisait partie de ses petits protégés, l’a viré dans la minute, juste avant que l’agence APA ne prenne la décision de se débarrasser définitivement de Tyler Grasham. Pour l’heure, on ne sait pas si d’éventuelles poursuites judiciaires ont été engagées.

Par Florian Ques, publié le 23/10/2017

Copié

Pour vous :