Le FBI se confronte aux tueurs en série dans l’ultime trailer de Mindhunter

"Notre boulot, c’est d’électrocuter ces types."

Entre le tournage de Gone Girl et la suite de World War Z, David Fincher s’est offert un petit kiff en série. Le 13 octobre prochain, il revient avec un thriller psychologique d’anthologie qui nous plonge dans le quotidien des profilers du FBI sous l’ère de Ronald Reagan. La série est portée par Holt McCallany et Jonathan Groff qui incarne deux agents œuvrant pour le département des sciences comportementales. Leur objectif : entrer dans la tête des tueurs en série pour décrypter leur esprit perverti.

Publicité

Biiinge a eu l’opportunité de visionner les deux premiers épisodes de la série et c’est du grand Fincher, à première vue. Sa mise en scène chirurgicale, qui fourmille de détails visuels dans un cadre pourtant très austère et aux couleurs froides, se met au service de la narration et des personnages. Difficile de ne pas penser à Zodiac à la vue de Mindhunter, où le casse-tête du FBI rappelle celui de Robert Graysmith et son jeu du chassé-croisé avec le tueur.

Sans avancer plus de spoilers, le show de Netflix s’impose en seulement deux petits épisodes comme une œuvre rigoureuse et haletante. Le Doliprane sera de rigueur pour démêler le vrai du faux en binge-watchant la saison 1, disponible en intégralité sur Netflix dès ce vendredi 13 octobre.

Par Adrien Delage, publié le 09/10/2017

Copié

Pour vous :