Vidéo : les références d'American Horror Story au cinéma d'horreur plan par plan

Un vidéaste amateur a compilé les multiples clins d'œil de la série à ses aînés filmiques d'horreur, des années 1930 aux années 1990.

Le bébé de Ryan Murphy et Brad Falchuk, American Horror Story, perdure depuis maintenant six saisons. Une série d'anthologie horrifique qui a su piocher dans le folklore d'horreur d'Internet, de la littérature fantastique et des films d'épouvante.

Publicité

Stephen Coll, un vidéaste amateur, a compilé tous les clins d'œil et références que la série fait à ses prédécesseurs ciné. Des années 1920 aux années 1990, il ratisse le gratin du cinéma d'horreur, dont des réalisateurs qui sont entrés dans la légende grâce à leurs œuvres surprenantes, innovantes et bien sûr terrifiantes. Un temps où le "jump scare" n'était pas l'unique moyen pour foutre la frousse au spectateur.

On s'aperçoit alors que les réalisateurs de la série marchent sur les pas des géants du milieu. American Horror Story emprunte autant aux jeux d'ombres d'antan de Nosferatu le vampire qu'au plus récent Kill Bill de Tarantino. On aperçoit un renvoi assumé aux atrocités faites au personnage de Malcolm McDowell dans Orange Mécanique, ou les hommages plus classiques mais toujours aussi efficaces à Psychose.

Quelques exceptions viennent témoigner de la large palette d'inspirations utilisée par les créateurs de la série. Notamment le jeu de couleurs emprunté à Roméo + Juliette, ou cet enchaînement de sifflements composé par Bernard Herrmann, présent dans Twisted Nerve et repris dans Kill Bill.

Publicité

Même les génériques des différentes saisons sont truffés de références, comme on l'aperçoit avec la fille désarticulée, petite soeur flippante de L'exorciste. Comme le disait Pablo Picasso : "Les bons artistes copient, les grands artistes volent". Sans conteste, nous avons à faire ici à des chefs d'orchestre de l'horreur sur le petit écran.

Par Adrien Delage, publié le 26/08/2016

Copié

Pour vous :