Coup de cœur websérie : Yes I Do, le Very Bad Trip français au féminin

Disponible sur l'application Studio +, Yes I Do nous invite le temps d'un week-end à suivre un enterrement de vie de jeune fille au Portugal. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.

Marina, trentenaire épanouie, est raide dingue de Ben. À l'occasion des futures fiançailles de ces derniers, la bande de copines de Marina s'est impliquée à fond pour lui offrir une "bachelorette party" digne de ce nom. Tout d'abord, il y a Jade, la fêtarde provoc' et séductrice, Rachel, la jolie blonde malchanceuse en amour, et enfin Joanna, la nouvelle maman un brin coincée et belle-sœur de l'héroïne. Ce quatuor éclectique prend ses valises direction le soleil des côtes portugaises. Leur objectif : profiter au max de ce week-end loin des tracas du quotidien. Malheureusement, ce qui devait être un séjour inoubliable vire très vite au cauchemar.

Publicité

Allumeuses, menteuses, jalouses... les nanas de Yes I Do ont clairement de quoi faire concurrence aux Girls de Lena Dunham sur le plan des défauts accumulés. Dès les premières minutes du pilote, les fractures au sein du groupe sont palpables. Entre rancœur et condescendance, Marina et ses demoiselles d'honneur sont loin d'être des femmes irréprochables. Des tempéraments en apparence incompatibles, forcés de cohabiter le temps d'un week-end de beuverie et de danse désinhibée. Comment cette affaire ne pouvait-elle pas dégénérer ?

Un Mad Dogs à la française

Sur le papier, Yes I Do fait irrémédiablement écho au long-métrage déconneur Very Bad Trip, à la différence près que le ton y est nettement différent. Là où le film de Todd Phillips mise tout sur les situations improbables et le WTF à outrance, le show de Studio + alterne subtilement humour noir et ambiance suffocante. Sur ce point-là, la série se rapproche davantage de Mad Dogs, un thriller épisodique britannique où une bande de potes se retrouve à Majorque pour un séjour qui dérape... jusqu'au meurtre.

yesido

Publicité

Vous l'aurez compris, le postulat initial de Yes I Do n'est pas forcément des plus originaux. Et pourtant, la websérie française se révèle être un divertissement plus qu'honnête. Ses personnages imparfaits fascinent presque autant qu'ils horripilent. Sur le fond, la réalisatrice Elsa Blayau peut se targuer d'avoir mis sur pied un délire fiévreux où faux-semblants et coups bas sont monnaie courante. Au-delà de ça, elle dresse avec brio un portrait obscur et pessimiste de l'amitié et de l'amour.

Si les épisodes sont inégaux et la chute finale un tantinet déconcertante, la websérie se rattrape par bien des aspects, à commencer par une esthétique feutrée résolument travaillée. Les quatre actrices collent à leurs équivalents à l'écran et, surtout, les dialogues sonnent juste. Pour couronner le tout, Yes I Do se dote d'une B.O. enivrante, tel le morceau pop récurrent d'Ana Zimmer, l'obsédant "Young and Brave". Somme toute, avec son format expéditif, la série digitale de Studio + est parfaite pour un session de binge watching intensive.

La série Yes I Do est à découvrir sur l'appli mobile Studio+. Lancée par Canal+ le 25 novembre dernier, elle propose des séries digitales exclusives en plusieurs langues (dont la langue originale sous-titrée en français) et en format de 10 épisodes x 10 minutes. L'appli coûte 4,99 euros/mois, et permet aussi de télécharger à l'avance ses épisodes en mode hors-ligne.

Publicité

Par Florian Ques, publié le 02/03/2017

Copié

Pour vous :