Young Sheldon, le spin-off de The Big Bang Theory qui ne ressemblait pas à The Big Bang Theory

Sheldon Cooper, 9 ans, fait sa rentrée des classes… au lycée.

© CBS

On débouche ses stylos flambant neufs, on étrenne ses cahiers et autres trieurs et, surtout, on n’oublie pas de bien ranger ses affaires dans son sac. En septembre, vous l’aurez compris, c’est la rentrée des classes. Et ça, le héros de Young Sheldon n’y échappe pas. Au contraire, on tient probablement là le seul gosse de toute la planète à s’enthousiasmer à l’idée de passer ses journées enfermé dans une salle de classe. Ce n’est pas très étonnant quand on prend conscience que la série a pour personnage central l’iconique Sheldon Cooper, alias le plus geek des geeks de l’histoire des geeks.

Publicité

Annoncée en 2016, Young Sheldon est le spin-off tant attendu de The Big Bang Theory, sitcom n° 1 chez nos amis ricains qu’on ne prend même plus la peine de présenter. On zappe la Californie, direction le Texas, au beau milieu des 80’s plus précisément. Puisqu’en plus d’être un spin-off, Young Sheldon est un préquel qui nous entraîne dans l’enfance du personnage du même nom. C’est ainsi l’occasion d’en apprendre davantage sur sa famille, notamment son père (qu’on sait décédé dans TBBT), son frère aîné un peu benêt et sa sœur jumelle au franc-parler inégalé.

© CBS

Avant toute chose, il faut préciser que Young Sheldon ne parviendra peut-être pas à séduire les fans invétérés de la série originelle tant les deux shows n’ont (presque) aucune similitude. Le format n’est déjà pas le même. Bien rodé aux sitcoms multicaméras (c’est-à-dire filmée devant un public), Chuck Lorre s’essaie à un nouveau genre. Exit les rires enregistrés auxquels il avait pu avoir recours dans ses comédies emblématiques Mon oncle Charlie, Mom et plus récemment Disjointed, le showrunner opte pour une approche différente qui favorise le réalisme et l’émotion. Car si The Big Bang Theory comptabilise les vannes à la seconde, sa petite sœur préfère miser sur les sentiments.

Publicité

Alors, forcément, ce pilote de Young Sheldon ne fait pas rire aux éclats. L’équilibre entre blagues bien senties et instants touchants n’est pas encore maîtrisé, mais on garde espoir pour que cela soit corrigé avec le temps (puisque, de toute façon, la série vient d’obtenir une commande pour 22 épisodes). Au rayon des différences notables, c’est sur la famille de Sheldon qu’il faut s’attarder. Dans TBBT, la relation qu’il entretient avec sa génitrice est pour le moins tendue. À l’inverse, le spin-off nous les présente comme cul et chemise, la mère de Sheldon s’occupant attentivement de lui. Les rapports avec ses frère et sœur sont plus classiques, à mi-chemin entre rivalité et amour vache.

© CBS

En ça, Young Sheldon ressemble trait pour trait à d’autres comédies des grands networks américains. The Goldbergs pour la fibre nostalgique, Speechless pour les bons sentiments mielleux… La série peut même s’apparenter à un certain degré à Atypical, récente dramédie acclamée de Netflix sur l’autisme, par la façon dont les parents de Sheldon appréhendent sa différence. N’oublions pas que Mr. Cooper est un génie depuis son plus jeune âge (il fait ici sa rentrée au lycée du haut de ses 9 ans à peine). Jusqu’ici mignon et attendrissant, principalement grâce au prometteur Iain Armitage (Big Little Lies), le personnage diverge de sa version adulte dans The Big Bang Theory. Il sera à coup sûr intéressant de le voir évoluer de gamin innocent à geek condescendant.

Publicité

Attendu au tournant, ce spin-off peut clairement diviser. Le changement de tonalité risque de faire déguerpir les mordus de The Big Bang Theory tout comme cela peut être un argument pour apprivoiser un public plus réfractaire à la série mère. Pour l’heure, Young Sheldon prend des airs de Malcolm sous Xanax : le pitch est (plus ou moins) le même, mais la folie du clan Wilkerson n’est pas au rendez-vous. Narré par la voix off de Jim Parsons himself, ce pilote de Young Sheldon se distingue suffisamment de l’œuvre originelle pour ne pas en être qu’un copier-coller. Et puis, des séries douces-amères et bienveillantes comme ça, parfois, ça fait du bien.

Young Sheldon reprendra sa diffusion sur CBS aux States dès le 2 novembre prochain.

Par Florian Ques, publié le 28/09/2017

Copié

Pour vous :