Brand

« Effondrement », la nouvelle série CANAL+ qui vous plonge dans le monde d’après

A quoi ressemblerait le monde si tout s’effondrait ? C’est la question que se pose la nouvelle création CANAL+.

Crise écologique, industrielle, économique, sociale, politique, sécuritaire, énergétique… Tout ce qui structure le monde actuel serait bientôt sur le point de s’effondrer. C’est ce qu’affirment les collapsologues, ces gens qui se passionnent pour l’imminence du monde d’après, celui où tout a changé de façon irréversible.

C’est dans ce monde inquiétant que nous plonge « L'Effondrement », la nouvelle série d’anthologie de Canal+ Décalé, label dont l’ambition est de produire des objets audiovisuels non identifiés et de soutenir les jeunes talents dans le domaine.

Publicité

En huit épisodes de 15 min réalisés par Les Parasites, « L’Effondrement » observe et questionne les dérives du monde actuel dans une fiction engagée. Chaque épisode est construit en un seul plan-séquence captivant de façon à nous immerger au plus près des situations décrites dans cette société effondrée… Mais au fait, à quoi ressemble ce monde d’après ?

Ceux qui se replient et ceux qui s’ouvrent

Dans un monde qui s’effondre, il y a deux types de comportements, ceux qui se replient sur eux-mêmes et ceux qui s’ouvrent aux autres. La première catégorie est souvent incarnée par l’image du survivaliste individualiste, qui a tout prévu pour organiser son propre salut. Et puis il y a les autres, qui ne rêvent pas de vivre seuls dans un bunker mais de trouver des solutions pour continuer à vivre ensemble différemment. D’après vous, qui a le plus de chance de s’en sortir ? Il faudra voir « L’Effondrement » pour le savoir.

Ceux qui stockent et ceux qui partagent

Copyright : CANAL+
CreditsPhoto : Wiiliam Dupuy

Publicité

Ces deux types de personnes sont aussi celles qui stockent d’un côté, et qui partagent de l’autre. Dans un monde sans supermarchés approvisionnés ni système de production fonctionnel, certains auront prévu le coup en préparant un garde-manger de conserves, de nourritures séchées, de sacs de riz… pour eux-mêmes. Et puis les autres, qui croient au concept d’entraide, dont les potentialités remettent en question les clichés autour de « la loi de jungle ». Certains chercheurs en collapsologie démontrent en effet comment la coopération humaine serait une condition naturelle, à l’image des autres écosystèmes sur Terre. L’humain, un animal comme les autres ?

Ceux qui fuient et ceux qui s’organisent

En cas de changement brusque de la société, qui n’aurait pas le réflexe de fuir ? Mais pour aller où ? Avec qui ? Pour faire quoi ? « L’Effondrement » pose ce genre de questions tout en suggérant des réponses plus réfléchies : et si la meilleure solution était en fait de rester et d’organiser collectivement la survie du groupe ?

Ceux qui abandonnent et ceux qui gardent espoir

Chez les collapsologues, il y a une notion qui fait débat : celle de l’espoir. Car si certains voient l’effondrement comme une sorte de fin du monde, d’autres arrivent à le penser comme la fin d’un monde, avec les promesses et les nouvelles possibilités offertes par celui d’après. Les premiers auront tendance à paniquer et à se perdre dans le chaos, tandis que les autres, encore une fois, saisiront l’opportunité d’un changement radical pour repenser l’organisation de la vie ensemble de façon innovante. Reste à savoir dans quel clan chacun de nous se placera…

Publicité

Bref, une série qui fout une énorme claque. Et si tout s’effondrait, qui seriez-vous ? Trouvez la réponse qui sommeille en vous avec « L’Effondrement ».  Rendez-vous dès maintenant sur Canal+ pour visionner le 1er épisode offert !

Par CANAL+, publié le 08/11/2017

Copié