Mouche, la série qui nous fait rire de nos névroses

Mouche, c’est plus qu’une série, c’est une psychothérapie à grande échelle pour toute notre génération.

Merveilleusement interprétée par Camille Cottin, Mouche - une trentenaire décalée, un peu gênante, drôle, provocatrice et attachante - se cherche une place dans un monde qui lui échappe. Ça vous rappelle quelqu’un ? Non ? Ok, on vous croit, on vérifie juste en comparant quelques situations que Mouche va traverser dans la série avec nos propres vies.

Publicité

Vouloir être indépendant mais demander de l'argent

Celle-là, c’est la classique des classiques. Et pour cause, l’indépendance, on en rêve tous depuis ce jour béni où nos parents nous ont filé notre premier argent de poche. Par contre, pas mal de nos espoirs ont été déçus quand les premiers salaires sont tombés. Du coup, on tape du blé un peu partout : les parents, les grands-parents, les parrains/marraines, etc. Mais ça, Mouche ne peut pas s'y résoudre. Elle essaie donc finalement de vendre à sa sœur des sandwiches au prix du caviar dans son bar à thé. Pas beaucoup plus glorieux mais pas vraiment du grattage. 

© Banijay Studios France/ Mascaret Films/ Canal+ - Credits Photo : Pascal Chantier

Etre en couple en gardant ses réflexes de célibataire

Se la coller un peu trop souvent, manger des tacos triple fromage le lendemain matin, balancer ses sapes n’importe où et chiner des inconnus sur Insta, on garde tous des réflexes de célibataire quand on se met en couple. Mais rarement comme Mouche qui arrive à vexer son mec en se masturbant devant un discours de Benoît Hamon. Ouais, elle a de l’avance sur vous. Non ? Ok, respect alors.  

Publicité

Se trouver nul quand on drague, mais continuer

A part les pick-up artistes chelous et les vieux gars, personne ne pense vraiment savoir draguer. On rigole comme des débiles, on dit des trucs malaisants, on raconte des mythos et on fait des mouvs ridicules, genre faire tomber des trucs pour attirer l’attention de quelqu’un. Bref, c’est la cata. Le pire, c’est qu’on le fait même avec des gens qui ne nous plaisent pas vraiment. Comme Mouche avec ce gars semi-dégueu qui la mate dans le bus, l’aborde puis la traîne dans un plan ultra gênant. C’est bon, on connaît. Un peu trop bien même.

S’affranchir de sa famille et débarquer au moindre coup de mou

Les parents, c’est relou. Ça demande si on mange bien, ça se mêle de trucs dont on a pas envie de parler, ça nous compare aux enfants de la voisine qui sont tous avocats alors qu’on galère dans la com’ et bien pire encore. Pourtant, même quand on bosse, qu’on sort, qu’on choppe et qu’on se croit adulte, y’a rien de mieux pour nous remonter le moral. Mais surtout, les parents sont toujours là pour nous et c'est bien cool. Enfin, sauf le père de Mouche qui la fout dehors quand elle débarque chez lui en pleine nuit. 

Publicité

C’est bon, vous voyez la ressemblance entre votre vie et celle de Mouche ? Entre ses névroses et les vôtres ? Cool, parce que c'est une Création Originale CANAL+, qu'elle arrive le 3 juin en exclusivité et que ça va vous faire beaucoup de bien de rire de ses galères (et de quelques-uns de vos souvenirs). Et si vous n’avez pas encore CANAL +, c’est par ici.

Par CANAL+, publié le 03/06/2019

Pour vous :