AccueilTalent

5 questions aux créatrices de la websérie ado "Tu préfères"

Publié le

par Marion Olité

©Arte

On a discuté avec Lise Akoka et Romane Gueret, les deux créatrices de "Tu préfères ?", diffusée sur la plateforme d'Arte.

Après avoir découvert la websérie Tu préfères, portrait drôle et inédit du quotidien de quatre adolescent·e·s (Shaï, Djeneba, Aladi et Ismaël) vivant dans un quartier populaire parisien du 19e, on a eu envie d’en savoir plus sur les coulisses de ce projet. Rencontre avec Lise Akoka et Romane Gueret, les créatrices et réalisatrices de la websérie.

#1 Pourquoi avoir choisi ce concept de "Tu préfères" pour la série ?

Lise | "Tu préfères", c’est un jeu auquel nous avons énormément joué avec nos amis et dont on raffole parce qu’il fait naître des débats savoureux sur des sujets profonds, alors même que le point de départ est très concret et souvent trivial. Les participant·e·s sont mis·e·s en position de devoir répondre à un dilemme qui les implique, donc ça donne lieu à des choses très drôles ou à des choses très intimes.

Et puis c’est un jeu auquel on peut jouer à tout âge et venant de tout milieu. Alors étant donné que ces ados sont des petits génies de la vanne et de la repartie et qu’ils pratiquent cet art de façon assidue et quotidienne dans leur vie, ça nous a semblé être un support dramaturgique idéal pour dessiner les personnages et leurs problématiques d’ado d’une part, et pour aborder sans tabou des questions qui traversent la société.

#2 Comment avez-vous rencontré et travaillé avec le quatuor d’acteur·ice·s ?

Lise | Il y a quelques années, j’étais coach enfant le temps d’un été, sur un long-métrage dans lequel les quatre jeunes jouaient. Ils et elles avaient été pris à l’issue d’un casting sauvage et il s’agissait de leur première expérience de cinéma. J’ai passé beaucoup de temps avec eux en dehors du plateau, à discuter. Il y a des moments où, avec leur accord, je les enregistrais. Avec Romane, on a tout écouté, tout retranscrit, et on est tombées en amour d’eux dans le même temps.

Après ça, on a continué à se voir souvent, on a beaucoup discuté, et on a fait plusieurs mois d’impro à partir desquelles on a construit le récit et les dialogues avec notre coscénariste Éléonore Gurrey. Ce qui était assez particulier, c’est que pendant le tournage, les enfants avaient des oreillettes invisibles, à travers lesquelles on les dirigeait et on leur disait leur texte. Une façon de les garder au présent des situations, tout conservant la musculature narrative de l’écriture. Contrairement à ce qu’on peut penser, ça a été un travail de répétition énorme pour eux d’apprendre à jouer, en partageant leur attention entre le plateau et ce qu’ils entendent dans les oreillettes et c’est une petite prouesse d’arriver à ce niveau de jeu-là dans ces conditions.

©Arte

#3 Le format de la websérie vous a-t-il paru contraignant ou au contraire libérateur ?

Romane | Comme souvent, de la contrainte naît la liberté. On avait envie d’un format court sériel, en se laissant une liberté de durée dans un premier temps. C’est au fil des répétitions que la durée s’est imposée d’elle-même. On s’est rendues compte que les débats qui découlaient naturellement d’un "Tu préfères" duraient entre 5 et 8 minutes. C’est ce flow-là qu’on a donc décidé de conserver dans le scénario et que l’on retrouve dans les épisodes.

#4 Les ados de votre série tiennent des propos parfois choquants sur certains sujets. Vous êtes-vous fixées des limites ou au contraire l’idée était de refuser de "polir" leur propos ?

Romane | On a commencé par diriger des sessions de travail avec eux, sur plusieurs mois, qui reposaient sur de l’improvisation autour des "tu préfères ?" et au fil de ces répétitions, on a identifié́ les sujets les plus intéressants, les plus drôles, les dilemmes qui fonctionnaient le mieux. Effectivement, on aime ce jeu parce qu’il autorise une grande liberté des thématiques et nous avions envie de parler de sujets forts et actuels mais en respectant leur réalité, leurs réflexions sur ces sujets, même s’il s’agissait de sujets polémiques.

L’envie était de ne pas lisser ou atténuer la réalité́ de leurs discussions réelles, ce qui serait revenu à masquer leurs problèmes et ceux de la société́.

#5 Avez-vous envie d’imaginer une suite aux aventures de Shaï, Djeneba, Aladi et Ismaël ?

Romane et Lise | C’est en cours de réflexion oui, mais on n’est pas arrêtées sur notre décision concernant la forme que ça prendrait…

La première saison de Tu préfères est disponible en ligne sur arte.tv et sur le compte Instagram @arte_asuivre.

À voir aussi sur biiinge :