AccueilTrailer

La série post-apocalyptique Station Eleven s’offre un teaser étrangement poétique

Publié le

par Delphine Rivet

© HBO Max

Cette adaptation du best-seller d’Emily St. John Mandel débarquera à la fin de l’année sur la plateforme HBO Max.

"What the world needs now is love." La reprise de cette chanson de Jackie DeShannon, entonnée dans ce premier teaser de Station Eleven, n’a jamais été autant d’actualité. C’est pourtant bien dans un monde qui se débat encore avec le Covid-19 que WarnerMedia et HBO Max ont décidé de lancer leur série post-apocalyptique dans laquelle la population a été décimée par une pandémie de grippe. L’ironie de l’histoire, c’est que le tournage avait pourtant bien commencé avant que la planète ne soit frappée par le coronavirus. Une expérience de visionnage cathartique qui débutera le 16 décembre prochain.

Station Eleven est l’adaptation, en mini-série pour HBO Max, du roman du même nom d’Emily St. John Mandel, sorti en 2014, et qui fut un véritable best-seller dans le monde. Comme le montre ce teaser, ça commence comme un murmure, une catastrophe planétaire qui approche à pas feutrés sans que personne n’ose prononcer son nom. Un acteur célèbre s’effondre sur scène, en pleine représentation du Roi Lear : il est le patient zéro. Oscillant entre l’avant, le pendant et l’après, la mini-série se pare d’une galerie de personnages dont les chemins ont tous convergé à un moment.

À la barre de cette ambitieuse adaptation, on retrouve Patrick Somerville, le showrunner de la remarquée Maniac, proposée par Netflix en 2018, et Hiro Murai, revenu d’Atlanta, qui officiera en tant que réalisateur et producteur exécutif. Au casting, il y a aussi du beau monde. Vous aurez sûrement reconnu l’actrice Mackenzie Davis, vue dans Halt and Catch Fire ou encore dans le bouleversant épisode de Black Mirror "San Junipero". Elle partage l’affiche avec Himesh Patel, Matilda Lawler, Danielle Deadwyler ou encore Gael García Bernal.

À voir aussi sur biiinge :